lundi 28 septembre 2020

Coup de foudre à Austenland - Shannon Hale


Présentation du livre
 :

Titre : Coup de foudre à Austenland
Date de Parution Française : 2013
Titre original : Austenland
Date de Parution : 2007
Auteur : Shannon Hale
Traduction : Julia Taylor
Édition : Charleston / pocket 

Résumé :

Jane Hayes, 33 ans, est une jeune femme parfaitement normale et équilibrée... Ou du moins le serait-elle, sans l’adaptation par la BBC d’Orgueil et Préjugés qui a viré chez elle à l’obsession et réduit sa vie sentimentale à néant. En effet, quel homme au monde pourrait soutenir la comparaison avec Mr Darcy, joué par Colin Firth ?
Et quand une parente lui laisse en héritage un séjour de trois semaines à Pembroke Park, un manoir anglais où des clientes fortunées vivent dans la peau des héroïnes de Jane Austen, les fantasmes de Jane deviennent un peu trop réels pour son bien...

                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


Ce que j'en pense :

Je vous retrouve après ma relecture du livre « Coup de foudre à Austenland », je l’avais lu il y a un sacré moment et j’ai été contente de le retrouver. C’est loin d’être le type de lecture que j’affectionne le plus, et pourtant ce livre, je l’aime bien. C’est léger, sans aucune prise de tête, et avouons-le, on se met assez bien dans la peau de notre protagoniste ! Pourquoi ? Eh bien, je pense qu’on est un petit nombre à avoir eu un petit ou gros coup de cœur sur un personnage, de l’adorer vraiment beaucoup beaucoup. Bon, en être à son niveau et du coup, ne pas être en mesure d’avoir une vie sentimentale ..  c’est un peu extrême. Bon oui elle a eu des histoires plus ou moins sérieuses, mais ça n’a jamais abouti à « toute la vie ».
Alors bim, un membre de la famille va lui faire hériter un voyage afin qu’elle puisse vivre son rêve à fond pour passer à autre chose ensuite. 

Jane va donc être plongée dans l’univers de Jane Austen, manoir : robes, bal, jeux, des acteurs qui ont pour rôle de revêtir la peau de certains personnages de là littérature anglaise. Comment ne pas tomber amoureuse des acteurs ? C’est en étant au cœur de son fantasme, que Jane va comprendre que fantasme et réalité sont bien deux choses distinctes. 

Alors oui, c’est un roman de plage, c’est kitsch à souhait, mais des fois ça ne fait pas de mal. 
L’auteure veut bien montrer que les personnages de roman sont bien FICTIFS et non réels, et c’est une fin un peu facile du coup, puisque Jane va tomber amoureuse, mais attention ! Pas de l’acteur non non, bien de l’homme derrière ! Et non aucun spoil ici au vu du titre. 

Et petite chose que j’ai adorée, c’est la dédicace de l’auteure : « À Colin Firth, vous êtes un type génial, mais je suis mariée, Je pense que nous devrions juste être amis. » 

samedi 19 septembre 2020

L'étranger - Albert Camus

Présentation du livre :

Titre : L'étranger
Date de Parution Française : 1942
Auteur : Albert Camus
Édition : Folio / Gallimard

Résumé :

"Quand la sonnerie a encore retenti, que la porte du box s'est ouverte, c'est le silence de la salle qui est monté vers moi, le silence, et cette singulière sensation que j'ai eue lorsque j'ai constaté que le jeune journaliste avait détourné les yeux. Je n'ai pas regardé du côté de Marie. Je n'en ai pas eu le temps parce que le président m'a dit dans une forme bizarre que j'aurais la tête tranchée sur une place publique au nom du peuple français."

L'étranger est le premier roman d'Albert Camus, Prix Nobel de littérature en 1957. 

                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


Ce que j'en pense :

Je me suis demandée un bon moment "mais qui es-tu pour faire une chronique sur un classique de la littérature", ma foi, je ne suis pas personne, mais je n'ai pas grand poids non plus, malgré tout, j'ai voulu donner mon avis sur un classique où l'on a tendance à ne dire que du bien. 
Alors certes, je comprends un peu la façon d'écrire qui va très bien avec le titre, je ne pourrais pas dire le contraire. Le personnage principal, Mersault, est "l'étranger" dans le sens où il n'a pas vraiment de place bien défini, il ne rentre pas dans un moule, il n'est pas comme tout le monde. Malgré tout ça, il a des amis, des connaissances, une petite-amie... Alors en quoi il n'est pas dans un moule bien défini ? Parce qu'il ne ressent pas les émotions comme tous les autres gens qui l'entourent, l'amour, il le ressent, mais de sa façon à lui, le chagrin ? c'est pareil, c'est un chagrin différent, alors non, il ne va pas pleurer la mort de sa mère et il est jugé sur ça, sur tout ce qu'il fera après aussi...
Pourquoi être jugé sur ça ? Eh bien parce qu'un jour de sortie à la plage entre amis, il y aura une bagarre, l'un de ses amis est blessé, mais rien de grave, plus tard, Mersault retournera à la plage et le tuera, car il avait gardé un revolver dans sa poche, une balle aurai pu passer pour un accident ou une légitime défense, mais cinq balles, c'est autre chose, et sans aucun remord à la suite de ce meurtre, Mersault va être jugé. Et c'est à ce moment-là qu'on lui reprochera de ne pas être comme tout le monde, même si ce n'est pas dit explicitement, il est l'étranger aux yeux des autres, peut-être de lui-même, je ne sais pas. 

En tout cas, comme le point de vue du livre est celui du personnage principal, on a sa façon de penser, rien de méchant, tout est simple. Et c'est en ça que je n'ai pas adhéré à l'histoire, la façon dont s'est écrit... C'est un parti-pris est bien assumé, et pour l'histoire, je pense que, oui, c'est ce qu'il fallait faire, mais je n'ai pas réussi à être projetée, je n'ai pas été dans la peau du personnage, je n'ai pas été proche, au contraire, et du coup, j'ai eu du mal à lire ce livre. 
C'est un livre que j'ai trouvé vraiment triste, à chacune de mes lectures. J'ai essayé plusieurs fois de le lire, mais en vain, ce n'est pas une lecture pour moi. 

vendredi 11 septembre 2020

Clément Coudpel contre les spectres de Samain - M. d'Ombremont


Présentation du livre
 :

Titre : Clément Coudpel contre les spectres de Samain
Date de Parution Française : 2020
Auteur : M. d'Ombremont
Édition : Livr'S Editions

Résumé :

Clément Coudpel porte un nom de famille un peu étrange, il l’admet. En dehors de ça, il se considère comme n’importe quel garçon de treize ans : il aime les mangas, les jeux vidéo et traîner avec son meilleur ami, Takeshi, dans leur petit village liégeois. Ce qu’il veut dans la vie ? Aucune idée ! Mais une chose est sûre, il n’embrassera pas la malédiction familiale. La magie, les cimetières, les macrales, les fantômes, très peu pour lui. Et toute la pression qu’il subit au quotidien n’y changera rien, peu importe à quel point ses détracteurs vont loin. Il laisse ça à son aînée, Camille, qui s’en sort comme une cheffe. Sauf que quand cette dernière disparaît à quelques jours de Samain, Clément craint de ne plus avoir le choix…

                                                                          -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


Ce que j'en pense :

Quand Livr'S Editions a vendu ce one shot de 100 % geek, j'étais aux anges, sans blague ! Et vous voulez savoir ? Ils n'avaient absolument pas menti à ce sujet. Les références sont là ! On passe de différents type de mangas (Naruto, Bleach [aaaaaah Bleach que j'adore], Black Butler ...et j'en passe), à des références de jeux en ligne, de séries et, ce qui m'a bien fait marrer, un peu de Donjon de Naheulbeuk ! En gros, j'ai été assez bon public vu que j'ai adoré retrouver tout ça. Et pour ceux qui n'ont pas forcément les références, il y a des notes pour comprendre d'où ça vient, histoire de ne pas être perdu.

En ce qui concerne l'histoire par elle-même, je l'ai trouvé assez sympa, elle convient totalement à un public jeune et un public comme moi (? j'ai la trentaine et les références sont accessibles à tous). En plus, il y a pas mal d'humour dans l'histoire, je me suis marrée plus d'une fois. Situations désespérées, mais amusantes, qui aurait cru qu'on pouvait repousser des spectres, démons, ce que vous voulez à coup de pelle ? Genre ectoplasmique la pelle hein. Je ne sais pas où l'autrice a trouvé cette idée, mais franchement bravo, ça sort de l'ordinaire. 

L'histoire se déroule en Belgique, 100 % là-bas : Visé, Liège ... et même le magasin de mangas préféré de l'autrice avec les employés, je trouve ça vraiment chouette. Je ne suis pas de Belgique, mais du coup, j'ai envie de découvrir un peu les environs pour encore plus imaginer le décor, même si malgré tout, le cimetière derrière la maison de la famille Coudpel je l'imagine très très bien ! Et oui, un cimetière à la façon Tim Burton avec leur ver-cimetière aussi gigantesque que minuscule (lisez, vous comprendrez ce que je veux dire).

Pour les personnages, nous avons Clément, qui subit pas mal de tourment depuis qu'il a vu sa mère mourir. Il a voulu renier ses pouvoirs, mais malheureusement pour lui, quand le monde se ligue contre soi ... Eh bien, ça donne de sacrées aventures. Ce que j'ai bien aimé, ce qu'on n'a pas envie de le plaindre, parce que malgré son âge (13 ans), il réfléchit et fait ses propres choix, peut-être pas toujours les bons, mais il ne se dérobe pas. 

Takeshi, le meilleur ami de Clément, est un humain "ordinaire" on va dire, sans pouvoir, rien, et pourtant, sans lui, rien n'aurait été pareil ! Il place ses blagues au bon moment, soutient son ami quand il le faut et le comprend mieux que personne. 

Katel et Célestin, je vais les mettre ensemble ces deux-là, sont aussi très important et pourtant ne sont pas des personnages principaux, ils sont là en renforts, pour guider nos jeunes aventuriers, je regrette juste une chose, ce qu'on ne sait pas si Célestin arrivera à faire ce qu'il veut, imagination imagination.

Pour Camille, la sœur de Clément, j'ai été un peu déçue de son personnage. Je comprends le personnage sur beaucoup d'aspects, mais vers la fin, j'ai tiqué. C'est une jeune fille qui a eu des responsabilités bien trop tôt, sur qui tout repose, elle paraît forte, mais elle a ses failles. On ne peut pas lui reprocher son côté fragile, c'est plus comment celui-ci s'est manifesté que je n'ai pas aimé, ou alors, il aurait fallut développer le personnage un peu plus afin de comprendre ses décisions.  


En gros, ce livre est un mini coup de cœur, j'ai beaucoup aimé l'histoire, l'humour (souvent noir), les rebondissements, les références, le cadre ... Donc si vous êtes comme moi, un peu geek sur les bords, que vous aimez les aventures avec du surnaturel, ce livre est fait pour vous. En plus, vous savez quoi ? Pour une lecture d'Halloween c’est juste parfait ! Lancez-vous. (Date de sortie : 15 octobre 2020).