vendredi 15 février 2019

Whispering, les voix du silence : Tome 1 - Yôko Fujitani

Présentation du livre :

Titre : Whispering, les voix du silence : Tome 1
Date de Parution Française : 2018
Titre original : Hisohiso - silent voice 1
Date de Parution : 2012
Scénario : Yôko Fujitani
Dessin : Yôko Fujitani
Traduction : Claire Olivier & Anaïs Koechlin
Édition : Akata

Résumé :

Kôji est aujourd’hui un lycéen ordinaire. Mais lorsqu’il était enfant, il avait une capacité unique : celle d’entendre les pensées de tout ce qui l’entoure. Les objets, les plantes, les animaux... Mais aussi et surtout celles de ses proches. Très vite, ce don s’est en réalité révélé être une malédiction ostracisante. Ses parents eux-mêmes commençaient à craindre leur enfant, qui pouvait sans le vouloir connaître leurs pensées les plus intimes. À l’adolescence, Kôji a perdu ce pouvoir, et il réussit désormais tant bien que mal à s’intégrer au lycée. Mais un jour, il croise la route d’un petit garçon qui, comme lui autrefois, possède ce « don ». D’abord réticent et indifférent, voire effrayé, il va finalement se prendre de sympathie pour lui et décider de l’aider. Au même moment, un changement s'opère en lui...

                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Ce que j'en pense :

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Akata qui m'ont envoyés ce tome 1. 

J'ai ainsi fait la connaissance de Kôji et de Daichi. Encore une fois (mais c'est ce qui me plaît dans ce genre) c'est d'avoir du surnaturel dans ma lecture. Et donc cette fois-ci c'est un don (ou malédiction ça dépend comment on le prend) qui permet de lire les pensées de tout ce qui nous entoure. 
Kôji est une lycéen qui avait hérité de ce don, mais au plus il grandissait, au moins il entendait ces voix. Et comme pour lui tout ne se passé pas bien avec ça, il n'arrivait plus à communiquer avec ses parents ni les enfants de son âge quand il était enfant, ils le délaissaient, ne voulaient plus l'approcher ni rien de tout ça. Kôji a donc eu une enfance assez difficile mais en perdant son don, il arrive à se faire des amis et reprend donc une vie plus ou moins normale.
Mais ça, c'est avant de rencontrer le petit Daichi, qui lui aussi se retrouve avec le même don. Mais pour le coup, leurs histoire n'a rien de comparable, puisque la famille de Daichi le vit assez bien. 

Quand Kôji rencontre Daichi et découvre son don, il essaie de s'éloigner pour ne pas revivre ses douleurs passées. Mais le petit garçon l'intrigue et du coup il vont e rapprocher et s'est ainsi que tout va commencer ou recommencer. 
C'est un lien très fort qui va se créer entre ces deux là et aussi avec la famille de Daichi car Kôji va voir ce qu'il a pu lui manquer. Mais c'est justement à se dire tout ça, qu'un changement va s'opérer sur lui. Sa pire frayeur va arriver. 
En faite au tout début du manga j'avais un peu de mal avec Kôji mais c'est petit à petit, en le découvrant, qu'on commence à l'apprécier.  Comme quoi, les apparences peuvent être trompeuses et en connaissant une personne (ou un personnage pour le coup) il faut prendre le temps de la connaître pour se faire un réel avis.

Ce tome 1 va vraiment mettre en place tout les éléments nécessaires afin de comprendre l'histoire et les personnages. J'ai hâte d'en découvrir un peu plus sur les personnages et pourquoi certains vont avoir le don de lire dans les pensées des autres, des objets et des animaux. Mais surtout comment les deux protagonistes vont le vivre, et comment ils vont s'épauler. Comment les amis de lycée de Kôji vont régir sur le long terme aussi. 

C'est vrai qu'au vu de la couverture, on aurait pu se dire que cette histoire allait être mignonette mais ce n'est pas que ça, au contraire, on y voit de la tristesse, de la peur et de l'isolement, le manque de communication. Mais il y aura aussi de jolies histoires d'amitié, toutes différentes et qui nous fera le plus grand bien. 

vendredi 8 février 2019

Douze ans, Sept mois et Onze jours - Lorris Murail

Présentation du livre :

Titre : Douze ans, sept mois et onze jours.
Date de Parution Française : 2015 / 2018
Auteur : Lorris Murail
Édition : PKJ

Résumé :
Une cabane perdue dans les forêts du Maine. C'est là que Walden est abandonné par son père. A partir de maintenant, le garçon va devoir se débrouiller pour survivre dans les bois. Avec pour seule richesse quelques boîtes de conserve, un livre de Thoreau et une carabine ...
A la fin de chaque journée, Walden note son âge sur une écorce de rondin. Douze ans, sept mois et quatre jours, au moment où commence son apprentissage pour le moins étrange ...

                                                                            *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Ce que j'en pense :

Ce petit résumé m'avait fait de l’œil quand j'ai prit ce livre, ensuite j'ai commencé à lire les premières pages et j'étais moins inspirée .... J'ai poussé un peu plus et waouh j'ai pas réussi à décroché les yeux des pages. Elles ont défilés à une vitesse folle. 
Vu que je travaille, je lis en moyenne un livre par semaine voir toute les deux semaines, mais là franchement celui là il m'a fait à peine deux jours. 

On fait la rencontre de Jack Stephenson, un père autoritaire, violent par moment, qui ne montre pas grande affection pour son fils. Par contre il adore par dessus tout le Baseball et sa voiture, une Chevrolet impala SS 1995 couleur dark cherry metallic (oui oui toute ces précisions sont très utiles, je vous promets, lisez ce livre et vous comprendrez pourquoi). Et la rencontre de Walden, le fils, pas du tout sportif, mais plus le nez dans les livres et les sciences. 

Mais qui est donc ce père, qui abandonne son fils, seul, dans les bois, avec peu de rations de nourritures, deux livres d'un certain "Thoreau" sur la vie dans les bois, un oiseau et un fusil ? Pour quelles raisons fait-il cela ?  Pour lui apprendre la vie ? Autre chose ? 
Comment Walden, lui va survivre ? Combien de temps va t-il tenir ? Pourquoi l'âge précis de Walden est si important ? 

J'avais toutes ces questions dans ma tête lors de ma lecture, et j'ai eu les réponses bien tard dans le livre, mais c'est justement ça qui a fait que je l'ai lu si vite, je voulais tellement savoir. 
L'auteur nous montre avec ce livre qu'il n'y a pas qu'une facette dans la personnalité des gens et que les apparences sont bien trompeuses.
Je me suis souvent dit "oh mais c'est vrai il y a ça ! Donc ça veut dire qu'il se passera ceci et cela" et je me trompée lourdement. Comme quoi vraiment les apparences m'ont trompés plus d'une fois. 

Le seul bémol que je ferai, ce serait sur certains personnages qui ne sont pas énormément détaillés, comme Chen et Amy, ils ont une part importante même si (et surtout Chen) sont peu présents dans le livre. 
On découvre Walden, un peu en même temps que lui, je pense, quand il se retrouve seul, et on en apprend bien plus que l'histoire de Jack. 
Mais qu'est-il arrivé pour qu'il se voit obligé d'abandonner son fils ? Ah mon dieu j'aimerai tellement en parler avec vous ! Lisez le, vraiment, vous ne le regretterez pas.

Ce livre est plein de suspense, de rebondissements, ce qui fait qu'on s'y accroche vraiment bien. 
Une histoire passée, qui hante le présent, accrocheur non ? 

Oh oui par contre, c'est PKJ qui a sorti ce livre, mais je pense pas qu'il devrait être lu par des tout jeunes non plus. 

vendredi 25 janvier 2019

Percy Jackson, le sort du Titan - Rick Riordan

Présentation du livre :

Titre : Percy Jackson : Le sort du Titan
Date de Parution Française : 2008 / 2011
Titre original : Percy Jackson and the Olympians book three : The Titan's Curse
Date de Parution : 2007
Auteur : Rick Riordan
Traduction : Mona de Pracontal
Édition : Le livre de Poche

Résumé :
Percy et ses amis Annabeth, Grover et Thalia se retrouvent face à un horrible manticore. Ils n'ont la vie sauve que grâce à l'intervention de la déesse Artémis et de ses Chasseresses. Mais lorsque Annabeth puis Artémis disparaissent, une nouvelle quête semée d'embûches s'annonce : Percy devra plus que jamais se méfier des manipulations et des pièges de Cronos, le Seigneur des Titans.

                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Ce que j'en pense :

Et me voici avec le troisième tome de Percy Jackson, oui oui j'ai lu les trois de suite, mais promis après je change (mais parce que je n'ai pas la suite malheureusement). En vrai je vois l'évolution dans ma lecture. Je n'aurai pas eu les tomes 2 et 3 je me serai peut être arrêtée au premier, mais en enchaînant bah j'adore ! J'ai vraiment envie de connaître la suite, surtout cette fin du tome 3 ! Mais ça change tout ! Pour vous dire, je l'avais pas vu venir ce cliffhanger , pourtant les signes étaient là mais non non, j'étais tellement prise dans l'histoire que j'ai été surprise, et dans le bon sens vu que j'ai envie de connaître la suite de cette saga. 

Dans ce tome, on retrouve Percy et ses amis, même si Annabeth est assez absente mais ça il faut lire pour savoir le pourquoi du comment. 
Mais à la place on fera la connaissance de Thalia, la fille de Zeus. Au premier abord, on pourrait penser que c'est une forte tête, avec son look particulier (oh ouais vive les clichés ! Je les connais je les ai vécus ne vous inquiétez pas), et en faite il s'agit d'une fille fragile émotionnellement, mais reste forte quand il s'agit de se battre et sauver ses amis. 
Percy est toujours fidèle à lui même, il est tête brûlé, fonce sans rien écouter, et a une chance pas possible dans ses mésaventures. Et malgré tout ça, eh bien il a mûri, ça se ressent, mais je ne sais pas si c'est parce que c'est des demi-dieux mais waouh ils en font des choses, je n'aurai jamais été capable de faire ça à leur âge (14 ans dans ce tome). 
Grover est un peu plus présent ici, et je pense que ça va aller en en s'améliorant car il suit les traces du Dieu Pan et à ressenti quelque chose dans la quête pour sauver Annabeth et la déesse Artémis. 

On fera ici la rencontre de nombreux nouveaux personnages, les Chasseresses, des filles immortelles, qui ont fait allégeance à Artémis en bannissant les hommes de leur vie. 
Et aussi de nouveaux Dieux/Déesses. L'auteur a su humaniser ces Dieux, certains terrifants, d'autres à la ramassent, tous avec leur caractère bien à eux. Mais franchement Poséidon me fera toujours rouler des yeux quand je vois comment il est habillé ! Un gars lambda chemise et short quoi, non pour un Deux j'imagine tellement pas ça.

Mais vraiment, au bout de trois tome on pourrait se demander si les aventures de Percy et ses amis ne vont pas trop tourner en rond avec les quêtes, les Dieux, les ennemis ........ Eh bien non, l'auteur sait y faire, l'action est là, tout le long du livre, on ne s'ennui pas. Et il se renouvelle à chaque fois avec des nouveaux monstres, batailles ... Et on retrouve l'univers de la mythologie comme j'adore.
Et on se rapproche doucement du dénouement avec Cronos, il n'est pas encore parvenu à ses fins mais on sent arriver ce moment, après tout, c'est quand le Héro aura 16 ans que le retour du Titan se fera, et c'est bientôt. D'où ce Cliffhanger de dingue à la fin du tome ! Rah j'ai réellement besoin de la suite !

Je vous conseille vraiment cette saga, mais vraiment, oui je suis devenue légèrement accro j'avoue oui, ils m'ont eu !

vendredi 18 janvier 2019

Percy Jackson : La mer des Monstres - Rick Riordan

Présentation du livre :

Titre : Percy Jackson : La mer des Monstres
Date de Parution Française : 2007 / 2008 / 2013
Titre original : Percy Jackson and theOlympians book two the sea of monsters
Date de Parution : 2006
Auteur : Rick Riordan
Traduction : Mona de Pracontal
Édition : Albin Michel Wiz

Résumé :

Lorsqu'une simple partie de foot se change en bataille contre un gang de cannibales géants, Percy le demi-dieu a un terrible pressentiment...
Comme le lui annonçaient ses étranges cauchemars, les frontières magiques qui protègent la Colonie des Sang-Mêlé sont empoisonnées.
Pour sauver leur domaine, Percy et ses amis devront parcourir la mer des Monstres, qui porte bien son nom
 
                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Ce que j'en pense :

Me voilà avec la suite de Percy Jackson. Malgré un bilan mitigé pour la lecture du tome 1, j'ai enchaîné les périples de Percy et de ses compagnons.
Et je dois avouer, commencer à changer d'opinion par rapport au tome 1. 
Je vous refais le topo ? Je trouvais l'écriture trop jeunesse, eh bien dans ce tome 2, l'écriture a mûri ! Il y a toujours des choses un peu maladroites et tout mais le ton a changé, on sent que malgré le jeune âge des personnages principaux (13 ans) ils ont mûri, et du coup l'écriture du livre aussi.

C'est vrai que je n'ai pas tellement parlé des personnages dans ma précédente chronique, je vais remédier à ça. 
On sent que dans ce tome, Percy, est un peu plus réfléchi et mieux dans sa peau. Mieux parce qu'il est retourné vivre auprès de sa mère, sans avoir son beau-père bourru dans les pattes, du coup on sent bien qu'il est plus épanoui, il s'est fait aussi un ami : Tyson, à sa nouvelle école. 
On découvrira, un peu plus tard, qui Tyson est réellement (le petit frère de Percy) par rapport à Percy. D'ailleurs au début, Percy n'est pas enchanté d'apprendre ce lien qui les unis, il en avait même honte, chose que je pense, tout le monde pourrait comprendre. 
Mais au fil de l'histoire, Percy va changer d'opinion, il sera très attaché à Tyson. 
Sinon, nous retrouvons Percy, égal à lui-même, quand il s'agit des cours, de se créer des problèmes sans le vouloir et d'être tête brûlé. 

Pour ça, heureusement que Annabeth, sa meilleure amie et compagne d'aventures, est là pour le stopper. Elle est plus réfléchie que lui, va élaborer des plans et ne se jette pas toujours tête la première dans chaque action. Alors oui, elle peut paraître faible, dans le sens où elle reste une ado tout à fait normale, et qui porte un lourd fardeau sur ses épaules, avec sa naïveté et ses rêves, mais on est tous comme ça, pas vrai ? 

Tyson, je me suis attachée à lui de suite, il fait simplet, mais quand on sait qui il est (un cyclope), on sait qu'il est intelligent, débrouillard, peureux mais à la fois très courageux quand il s'agit de sauver ses amis. 
J'ai trouvé ce personnage d'une fraîcheur inattendue, et ça m'a fait un bien fou, surtout par rapport à un autre personnage que je trouve très antipathique ! 

Et ce personnage c'est Clarisse ! Alors déjà que dans le tome 1, j'en étais pas fan, dans le deux encore moins ! Même si une scène m'a fait un peu pitié pour elle, elle veut que son père (le Dieu Arès) soit fier d'elle et pour que ça arrive, elle n'hésitera pas à marcher sur les autres. Mais au delà de ça c'est surtout son côté "idiote et non réfléchi" qui m'énerve.
Quand on sait qu'un monstre, lance sur nous de gros rochers qui peuvent briser notre navire, que ce même monstre a enlevé un Satyre (Grover) qui se cachait sous une autre identité pour ne pas finir mangé, et qu'elle dit tout ce qui ne doit pas être dit pour démasquer Grover ou se faire localiser par le monstre en criant ..... Enfin bref je ne la supporte presque pas ! J'espère que dans les prochains tomes, elle changera un peu, et en mieux surtout.

Concernant Grover, je vais avoir du mal à parler de lui, parce que je le trouve invisible, sans intérêt dans ce livre. Je suis désolée pour lui mais il a pas servi à grand chose en dehors de trouver le lieu de la quête (et encore sans le faire exprès).

Pour les autres personnages, on se retrouve toujours bien dans la mythologie Grecque, les cyclopes, Ulysse (et sa ruse des moutons, un clin d’œil que j'ai adoré retrouver), même le sujet de la quête. 
Concernant les Dieux, Poséidon est toujours aussi énigmatique, il aide son (ses) fils, mais ne se montre pas, et ne communique pas ou peu avec eux, et de façon cachée. J'espère de tout coeur en connaître d'avantage sur lui dans mes prochaines lectures.
On ressent la présence de Cronos de plus en plus au fil de la lecture, et j'ai hâte de connaître le dénouement final entre les Héros, les Dieux et Cronos, mais en espérant que l'action ne se passe pas trop vite.


Voilà, on en vient au dénouement et aux actions de l'histoire. Je suis moins déçue de ce tome là dessus, c'est un peu plus travaillé, et un peu plus long. On arrive mieux à se projeter dans l'action sans rester sur sa faim.
Et dans ce livre, on ne s'ennui pas : Il y a de l'action tout du long, sans en faire trop. Il se passe toujours quelque chose mais pour le coup c’est ça qui fait avancer l'histoire. 
Ça donne très envie de découvrir la suite, sincèrement j'ai envie d'enchaîner avec le tome 3 (heureusement que je l'ai haha).

Un meilleur tome que le premier, un bon livre jeunesse et je comprend mieux l'engouement que cette saga a pu avoir.

vendredi 11 janvier 2019

Percy Jackson : Le voleur de foudre - Rick Riordan

Présentation du livre :

Titre : Percy Jackson : Le voleur de foudre
Date de Parution Française : 2006/2008/2013
Titre original : Percy Jackson and the Olympians book one the lightning thief
Date de Parution : 2005
Auteur : Rick Riordan
Traduction : Mona de Pracontal
Édition : Albin Michel Wiz

Résumé :

Être un demi-dieu, ça peut être mortel ...

Attaqué par sa prof de maths qui est en faite un monstre mythologique, injustement renvoyé de son collège et poursuivi par un minotaure enragé, Percy Jackson se retrouve en plus accusé d'avoir dérobé l'éclair de Zeus ! 
Pour rester en vie, s’innocenter et découvrir l'identité du dieu qui l'a engendré, il devra accomplir sa quête au prix de mille dangers. 
                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Ce que j'en pense :

C'est un bon roman jeunesse. Malheureusement je pense un peu trop jeunesse pour moi dans le style d'écriture. Je me suis demandée si ce style à été mit en place exprès car les héros de l'histoire sont des enfants de 12 ans (avec un satyre de 28 ans mais c'est presque pareil dans le récit). 
Si c'est le cas, alors c'est très bien mit en place mais du coup j'ai vraiment eu du mal à me mettre dans la peau des personnages, ayant plus que 12 ans. 

J'avoue aussi que les personnages secondaires ne sont pas assez poussés, pas assez ... comment dire ... sans consistance ? Ils ne sont pas assez décrit en faite. Tout comme les scènes d'action. Je ne sais pas, je les trouve trop rapides.
Les méchants sont censés être des Dieux ou des monstres mythologiques, mais en deux minutes ils sont terrassés, alors une fois je veux bien mais plusieurs .....
Je trouve également que l'on sait d'avance ce qui va se passer, il n'y a pas de suspense. C'est dommage parce que je suis sûre que, avec peu de changements ça serait génial mais bon, prenons le tel quel.

Vous allez vous dire : Elle nous dit que c'est un bon livre jeunesse mais pourtant je ne lis que du négatif", oui c'est vrai, parce que je n'ai pas accroché personnellement mais je vois bien le potentiel, et malgré tout j'ai envie de lire la suite, je veux voir si mon idée d'écrire comme penserai le personnage principal s'avère juste ou pas, et donc de voir si le style devient plus mature comme Percy. 

Autre chose de positif, c'est le thème très mythologique. J'adore tout ce qui touche à tout ça, la mythologie, les Dieux, les monstres, et j'en passe. J'adore et là on est servi quand même. J'espère vraiment que cet esprit là sera gardé dans les prochains tomes, et je pense que oui sachant que Percy Jackson est un demi-dieu. 

Une chose que j'ai apprécié, faut avouer, c'est que les héros, les demi-dieu plus exactement, sont dyslexiques, et que c'est un problème qui ne sera jamais résolu (sauf si ils lisent le grec ancien), du coup peut être que des lecteurs avec certaines difficultés (ou pour ceux qui regardent les films, je ne sais pas si c'est dedans vu que je ne les ai jamais vu) se retrouvent en eux. Comme quoi, même avec des difficultés, on peut tous être des héros, on peut tous faire quelque chose de sa vie, il ne faut pas se laisser abattre. J'adore ce genre de petit message. 

jeudi 31 mai 2018

Le noir est ma couleur - Le pari - Olivier Gay

Présentation du livre :

Titre : Le noir est ma couleur
Date de Parution Française : 2014 - 2018
Auteur : Olivier Gay
Édition : Rageot Editeur


Résumé :

Pour gagner un pari, Alexandre, bad boy séducteur et boxeur, invite Manon, la meilleure élève de leur seconde, à boire un pot. Dans une ruelle, il la voit attaquée par une créature étrange. N’écoutant que son sens de l’honneur, il intervient… et s’aperçoit que Manon a des pouvoirs hors du commun !


                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


Ce que j'en pense :

Il s'agit ici du premier tome d'une saga, et j'ai bien envie d'en connaître la suite. 
L'histoire commence par un pari que se lance Alexandre, le petit voyou qui a une vie assez difficile avec ses parents, surtout son père mais qui a une mère "fantôme" on va dire, elle ne fera rien pour l'aider. 
Donc Alexandre se lance dans le pari de sortir avec Manon, une fille très intelligente, que rien ne relie à part être dans la même classe. Mais il a fallut que Manon tienne un peu tête à Alexandre en ne l'aidant pas à tricher lors d'un contrôle. 
C'est donc là que tout dérape, là où leur vie à tout les deux va changer, bon surtout celle de Alexandre, on va pas se mentir. 

Car s'est en voulant suivre Manon après le lycée que Alexandre va découvrir qu'elle n'est pas seulement une fille, mais aussi une Mage. Elle va se faire attaquer, et il va la sauver .... Mais alors ensuite ? Eh bien croyez moi, il n'y pas de temps mort, il y a de l'action tout le temps, on ne s'ennuie pas. 
Il est question de courage, de pouvoirs magiques, de méchants, de "traîtrise". 

Est-ce que j'ai un mauvais point ? Oh bah je dirai, que c'était peut-être un peu court. C'est vrai j'ai lu ce livre très vite. Je vous le dis, il est entraînant, on ne le lâche plus. 
J'ai beaucoup aimé de connaître les pouvoirs des Mages, d'où ça vient. Je me suis dit sur le coup que ça allait être un peu cliché, vous savez des pouvoirs magiques tout ça tout ça .... Mais en faite non, ça change. Et oui, les pouvoirs des Mages viennent .... du Spectre. Non non pas les fantômes, mais le Spectre de lumière, vous savez, ce que l'on apprend en cours de physique/chime. Eh bien j'ai trouvé ça très intéressant. Bon le bémol (on va dire ça comme ça) c'est le cliché : Mages Noirs = Spectre de lumière noir. 
Ah oui parce que oui, les méchants de l'histoire sont un Mage noir et ses serviteurs qu'il a créé lui-même. C'est donc eux qui s'en prennent à Manon. 

Comme vous le savez, si vous me suivez depuis le début, c'est que j'ai dû mal avec les héroïnes des romans que je lis, mais pour le moment, dans ce premier tome, Manon me plaît assez. Elle ne se laisse pas faire, essaie de protéger son secret, essaie de protéger aussi Alexandre quand celui-ci est en danger. Elle ne manque pas de courage, mais elle prend parfois des décisions qu'elle sait mauvaises mais elle n'a pas le choix, n'est-ce pas ? 

C'est donc un tome un que je valide, et dont j'attends la suite avec impatiente. J'ai hâte de voir ce que va devenir Manon, parce que ce petit changement de situation .... Eh bien Waouh ! Sa vie va radicalement changer, et je me demande bien comment elle va s'en sortir. Elle, mais aussi comment sa famille, ses parents qui sont des Mages très respectés vont réagir en apprenant qu'elle a changé ? Que ses pouvoirs ont changés ? 
Comment Alexandre va s'en sortir ? Je veux dire, pour sauver le secret des Mages, parce que les Humains ne doivent en aucun cas les connaître. Sa mémoire sera effacée ? Va t-il la retrouver ? Aidera t-il Manon dans son changement de vie ? 

Plein de questions auxquelles j'aimerai avoir mes réponses, alors ..... La suite dans les prochains tomes. 

dimanche 20 mai 2018

Good Morning Little Briar-Rose : Tome 04 - Megumi Morino

Présentation du livre :

Titre : Good Morning Little Briar-Rose 04
Date de Parution Française : 2018
Titre original : Ohayo Ibara Hime 04
Date de Parution : 2016
Scénario : Megumi Morino
Dessin : Megumi Morino
Traduction : Miyako Slocombe
Édition : Akata

Résumé :

Tandis que Tetsu commence à apprivoiser la peur qu'il éprouve à l'égard de Shizu, la jeune fille s'ouvre peu à peu au monde.

Ce faisant, elle découvre de nouvelles sensations, de nouveaux sentiments ...

Suite aux derniers événements, elle accepte alors de rencontrer Chihiro, l'ami d'enfance de Tetsu.

Ce dernier, lui aussi, semble cacher un mystérieux secret ...
* Romance
* Mélancolie
* Fantastique

                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Ce que j'en pense :

C'est avec le quatrième tome de Good Morning Little Briar-Rose que je vous retrouve et c'est une bonne retrouvaille. Encore une fois j'ai beaucoup aimé ce que Megumi Morino a fait. C'est toujours aussi doux malgré l'histoire bouleversante de Shizu.
On voit combien Shizu a changé en quatre tomes. Elle est bien plus vivante et surtout c'est bel et bien elle que l'on trouve dans son corps et non une autre entité. J'aime en découvrir plus sur elle et je pense que c'est exactement comme Tetsu, parce qu'il veut la connaître, et on voit bien que ce n'est pas un travail pour lui mais bien ce qu'il veut pour lui-même et pour Shizu, pour son bien-être. 
On sent bien qu'il ne veut que son bien au même titre que Chihiro. Ah oui on retrouve l'ami d'enfance de Tetsu, Chihiro. Nous allons en savoir un peu plus sur lui, sur son secret qu'il cache le plus possible et qu'il l'a empêché d'avoir des amis quand il était enfant et pourquoi il apprécie autant Tetsu même si lui n'avait aucune idée de ce qu'il avait fait pour lui sans le savoir. Et le secret de Chihiro va être très important car il rejoint un peu celui de Shizu. Je vous laisse le loisir d'en connaître le détail en lisant ce tome de Good Morning Little Briar-Rose. 

Dans ce tome, Shizu m'a émue, de bien des façon, je crois que j'aime beaucoup sa personnalité qui se réveille. Elle est douce, a le sens du partage, elle a beau être timide, elle veut connaître la vie, ce qui se fait dehors mais par elle-même, pas par les yeux des âmes qui la possèdent. Ses réactions m'ont fait rire également, avec la barbe à papa par exemple. Et j'ai beau dire qu'elle est timide mais elle va quand même dire des choses tellement mignonnes, elle est un peu sans filtre mais c'est ce qui fait son charme et elle en fait rougir Tetsu qui trouve ça adorable aussi. 

Dans ce tome, on sent bien que la mère de Shizu, veut que sa fille soit bien même si elle en a peur, mais elle a également peur de son mari et va donc suivre ses ordres. On croise son père, et lui mais il est antipathique ! Il ne veut pas que sa fille vive, qu'elle soit heureuse, qu'elle se construise. Pour moi, comme sa fille a une "tare" il veut la cacher aux yeux de tous et fera tout pour que ça arrive. 
C'est donc au courage nouveau de Tetsu, que la vie de Shizu va radicalement changer. Mais je ne peux pas en dire plus car la suite sera dans le prochain tome qui sortira très bientôt. 
J'ai quand même du mal à me dire que la série se finit dans pas longtemps, j'adore ces personnages, ils sont toujours touchants, et le sont de plus en plus. Même les personnages secondaires le sont ! Les sœurs de Tetsu par exemple, surtout Ryo.