mardi 27 juillet 2021

Dahliya, artisane magicienne volume 2- Megumi Sumikawa (dessin) & Hisaya Amagishi (scénaro) & Kei (chara design)


Présentation du livre
 :


Titre : Dahliya, artisane magicienne
Date de Parution Française : 2020
Titre original : Madougushi Dahliya wa Utsumukanai - Dahliya Wilts No More - Vol. 2
Date de Parution : 2020
Scénario : Hisaya Amagishi
Dessin : Megumi Sumikawa
Character design : Kei 
Traduction : Melody Pages
Édition : Komikku

Résumé :

"Je veux rester à ses côtés"

Dans le royaume d'Ordine, où magie, slimes, alchimie et autres fantaisies inscrites dans nos contes existent bel et bien, une japonaise se réincarne sous le nom de Dahliya Rossetti, la fille d'un artisan d'objet magiques. Grâce à cette nouvelle chance, elle décide de vivre sa deuxième vie comme elle l'entend et sans regret.
Désormais responsable de sa propre société, Dahliya compte bien mettre tout en oeuvre pour réussir. C'est alors que son chemin recroise celui de Wolfred, le chevalier qu'elle a secouru quelques jours auparavant dans la forêt. En raison de ses yeux dorés, il attire la gent féminine et la colère des amants. Désireuse d'aider son nouvel ami, Dahliya va créer pour lui un objet magique hors du commun.

                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Ce que j'en pense :

Je vous présente ici, le deuxième tome de Dahliya, artisane magicienne. Je vous disais avec le premier tome (chronique ici), qu'il ne m'avait pas emballé plus que ça, mais qu'il avait tout de même réussi à susciter mon intérêt pour connaître la suite. Et je vous avoue que ce second opus, il ne me transcende pas plus que ça. C'est gentillet, c'est plein de vie avec des dessins vraiment magnifiques, mais je l'ai trouvé un peu vide de sens dans l'histoire. Il apporte plus de profondeur concernant Wolfred, le chevalier, mais sinon à part ça ... En fait, c'est dans celui-là qu'on comprend sa phrase de fin du tome 1 "s'il a une sœur ou une petite amie, je ne le reverrais plus" quelque chose dans le genre et bien oui, maintenant, on sait que c'est à cause de ses yeux ! Et sans aucun spoil de ma part, puisque c'est écrit dans le résumé. Donc oui, Dahliya mûrit, elle devient vraiment responsable de société et va devoir se comporter comme telle et s'habiller également en conséquence, c'est bien connu que les apparences sont importantes. 

Je vous reparle aussi du coup de Tobias, son ex-fiancé, même si on ne le voit pas tellement dans ce tome, ses apparitions sont suffisantes. C'est (je réitère) une vraie tête à claques ! Chacune de ses phrases le rend détestable, et j'ai juste bien aimé comment Dahliya lui répond. 

Je ne vous cacherais pas que j'ai également le troisième tome en ma possession et que la chronique ne tardera pas. Oui, j'ai pris tous les tomes disponibles pour m'en faire une idée, on ne sait jamais. 

En tout cas, je dois me renseigner voir si c'est partout pareil, mais je suis toujours dubitative sur le fait qu'il soit classé comme un seinen. 

mardi 20 juillet 2021

Au bout du chemin - #Collectif 3


 Présentation du livre :


Titre : Au bout du chemin
Date de Parution Française : 2021
Auteurs : Mathilde Bernardin, M. V. Favre, Lily Fox, Chloé Garcia, Aurélie Genêt, Maud Laborde, Marie Lanotte, Xavier Lhomme, Eve Mattatia, Minuit, Camille Souribou, Sébastien Verdier
Édition : Marathon Editions

Résumé :

Chemin découverte ou chemin exploration
Chemin initiatique ou chemin apprentissage
Chemin épreuve ou chemin délivrance
Chemin physique ou chemin intérieur

Partez au bout du chemin sur les traces des différents personnages des textes.
Cheminez à leurs côtés, au rythme de leurs pas, émotions, leçons, fascinations...

Marrainé par l'autrice Morgan of Glencoe, ce recueil présente les douze cheminements d’un appel à textes organisé par Marathon Editions et le blog livresque Imagin'encre. En lien avec le thème, les droits d’auteurs de ce livre seront versés à l’association Cœur de forêt qui œuvre pour la protection et la valorisation des forêts.

                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


Ce que j'en pense :

Tout d'abord, un énorme merci aux éditions Marathon pour m'avoir envoyé ce livre.

Au tout début du livre, nous avons un sommaire qui amène chaque titre des nouvelles sous une forme d'histoire, je trouve ça vraiment intéressant et très sympa. 

La Reine de Ceux-de-la-forêt : je n'ai pas été totalement aimé le style d'écriture que j'ai trouvé assez scolaire, mais malgré tout j'ai trouvé l'histoire assez intéressante. On se retrouve à vivre la vie d'une petite fille qui vit dans un orphelinat et qui ne se sent pas à sa place dans cet endroit, et va créer sa propre histoire. Je peu vous dire que je ne m'attendais pas à cette fin, et j'aime être surprise. Je trouve aussi qu'il manque un peu de descriptions, mais comme il s'agit d'une nouvelle, je peux comprendre qu'on ne fasse pas dans les détails. 


Mourir d'amour : j'ai bien aimé le style d'écriture cette fois-ci. Nous faisons la connaissance de Maât, une déesse égyptienne et toute sa famille, mais vivant de nos jours. J'ai trouvé l'histoire intéressante et on ne s'attend pas spécialement à cette fin, on essaie de la deviner, on imagine plusieurs scénarii jusqu'à tomber juste avec le final que j'ai bien aimé. Oh et j'adore le ton condescendant de Maât ! Telle la déesse qu'elle est, je l'ai bien aimé. 


Au-delà du jardin : il s'agit d'une bonne histoire et avec une jolie plume. Même si j'avais deviné la fin, ça ne m'a pas empêché d'apprécier ma lecture et de passer un bon moment en compagnie d'Emie et d'Annie. Je ne peux pas trop parler de la nouvelle en elle-même, sinon je vais un peu tout spoiler, mais en tout cas ici, c'est du point de vue d'Emie. Et je peux vous dire que, s'il ne s'agissait pas d'une nouvelle, j'aurais beaucoup aimé connaître l'histoire du point de vue d'Annie. J'ai aussi beaucoup aimé que nous avons le regard que l'on peut avoir enfant et celui d'adulte, qui est bien différent, surtout qu'il s'agit de la même personne.


Chemin vert : il s'agit ici, de la modernisation du conte d'Hansel et Gretel, ou Grethell quand nous prenons cette nouvelle. Je peux vraiment vous dire que la mère est horrible ! Avec un mauvais caractère, elle est égoïste et imbuvable, et nous avons aussi le père, qui lui, est un soumis, qui n'ose pas dire grand-chose. Ce qui est bien, c'est qu'ici, la fin est totalement différente du conte que l'on connaît tous, et justement, j'ai beaucoup aimé cet aspect. L'histoire se passe dans un futur très très moderne avec peu de nature, et le retour qui se fait dans cette nature oubliée, fait du bien. Un bon style d'écriture qui se lit très bien.


Révélation brutale : alors là, je dois avouer que c'est une surprise. La perception des choses d'un individu peut avoir des répercussions sur sa vie. Je trouve que c'était une très bonne histoire dans l'ensemble, mais le style de l'écriture est un peu gênant dans les dialogues, je n'ai pas trouvé ça assez fluide. En personnages, nous retrouvons Julien et Emma, qui sont en couple et vont "visiter" une maison ancienne qui intrigue nos deux compères. Je n'ai pas accroché au personnage de Julien, que je trouve juste sans gêne et absolument pas dans l'écoute. En tout cas, c'est une fin que j'ai appréciée.


Disparaître sous les fougères : c'est une jolie histoire sur la Bretagne, sur la magie, sur un fond "écolo" avec la préservation des forêts et que les Hommes détruisent, que j'ai pris plaisir à lire. Une histoire fort intéressante et très bien écrite. En fait, le personnage de cette nouvelle, est une sculpture en pierre, et je trouve ça très rafraîchissant de suivre son histoire. En plus, si vous êtes vraiment curieux, sachez que "Mimi", la sculpture, existe réellement, vous pourrez voir à quoi elle ressemble si vous voulez.


Chien-loup : une nouvelle qui a su me faire pleurer. Oui, je suis hyper sensible quand il s'agit d'animaux, et ici, c'est une histoire que l'on vit du point du vu du chien. On y est de sa naissance jusqu'à sa mort, et l'on vit ses peurs, ses joies, ses épreuves... J'ai beaucoup aimé l'histoire autant que la plume, je dois vous avouer n toute sincérité que ça a été mon histoire coup de cœur. 


Promenons-nous dans les bois : c'est un joli conte qui est très bien écrit, mais malgré tout, je ne suis pas totalement rentrée dans l'histoire. C'est une belle histoire pour apprendre à se pardonner soi-même des choses qui ont pu se passer. Je dois tout de même avouer que le nom de la forêt où se passe l'histoire est magnifique "Anémadrilina". 


Lever le voile : une nouvelle dans le fantastique qui appelle grandement à un roman. Pourquoi ? Parce que tout est absolument ouvert ! J'ai une multitude de questions qui n'a pas trouvé de réponses. J'imagine moi-même le pourquoi de l'histoire. Manon, notre personnage principal, voyage entre les Mondes, se fait poursuivre par des Ombres maléfiques. Mais alors pourquoi voyage t-elle comme ça ? Pourquoi les Ombres la pourchassent ? Pourquoi est-elle un Veilleur ? (ceux qui "tuent" les Ombres). J'aimerais vraiment savoir tout ça.


Si tu veux aller loin, marchons ensemble : une histoire qui se passe entre le présent et le passé, ou bien est-ce des hallucinations ? Tout est dans cette question que seul le lecteur peut répondre, chacun sa perception des choses. Pour une fois, l'histoire se passe sur l'Île de la Réunion pour une course qui mène les participants à refaire le parcours d'un esclave qui s'est échappé. Une nouvelle assez sympathique à lire. On est aussi dérouté que le personnage qui fait cette course et j'aime bien ce concept. 


Un pirate à vélo :une nouvelle que j'ai pris plaisir à lire. Elle montre le cheminement de l'auteur dans ses recherches pour son livre et qui s'imprègne de tout ce qui l'entoure, de tout ce qu'il voit pour créer son histoire, ses personnages. C'est une bonne nouvelle, qui se lit facilement avec un style d'écriture efficace.


Le gardien : Encore une fois, une très très bonne histoire que j'ai beaucoup aimé lire. Et encore une fois, une qui a su m'émouvoir, j'ai versé quelques larmes à la fin de ma lecture. Je ne pensais pas que des nouvelles d'à peine dix pages y parviendraient, et pourtant si. Une histoire sur un drame qui se passe dans l'ombre, qui touche les enfants, et qui, malheureusement, arrive bien trop souvent. C'est également une façon qui amène le sujet du viol et du mal-être, tout en délicatesse, en poésie.

mardi 13 juillet 2021

Dahliya, artisane magicienne volume 1- Megumi Sumikawa (dessin) & Hisaya Amagishi (scénaro) & Kei (chara design) [FR & ENG]

 


Présentation du livre :


Titre : Dahliya, artisane magicienne
Date de Parution Française : 2020
Titre original : Madougushi Dahliya wa Utsumukanai - Dahliya Wilts No More - Vol. 1
Date de Parution : 2019
Scénario : Hisaya Amagishi
Dessin : Megumi Sumikawa
Character design : Kei 
Traduction : Melody Pages
Édition : Komikku

Résumé :

"Je vais illuminer ma destinée"

Dans le royaume d'Ordine, où magie, slimes, alchimie et autres fantaisies inscrites dans nos contes existent bel et bien, une japonaise se réincarne sous le nom de Dahliya Rossetti, la fille d'un artisan d'objet magiques. Grâce à cette nouvelle chance, elle décide de vivre sa deuxième vie comme elle l'entend et sans regret.
Elle réalise son rêve de créer des objets du quotidien en adaptant ceux de sa vie passée avec les techniques et la magie qui s'offrent à elle.
Curieuse, obstinée, et toujours prête à aider les autres, ses souvenirs lui permettrons de révolutionner les habitudes de ce nouveau monde féerique. Mais l'arrivée de Tobias Orlando, un nouvel élève de son père, va bouleverser son avenir tout tracé...

                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Ce que j'en pense :

Voici le premier volume de Dahliya, artisane magicienne. C'est la première fois que je vois ce style de manga, il est dans la catégorie seinen, et pour l'instant, je ne vois pas trop pourquoi, ça doit sûrement être pour les prochains tomes (que je n'ai pas encore lu). Je vous avoue avoir un peu de mal à me faire une idée précise de l'histoire et où ça va nous mener, ce premier volume est là pour poser les bases de l'histoire, les personnages qui vont être plus ou moins importants. Ce qui est déjà pas si mal, je dois vous l'avouer. 
On ne peut pas dire que j'ai été hyper friande de ce volume, et pourtant, j'ai bien envie de connaître la suite. 

Malgré le fait de ne pas avoir été complètement emportée, ils ont quand même réussi à me donner d'en savoir plus, et ça, c'est pas mal du tout. Bon d'accord, je suis curieuse de nature donc ça aide pas mal. 

L'univers est une nouveauté pour moi, mêler les objets de notre quotidien, de notre monde, de notre vie, dans un monde fantasy et plein de magie, je trouve ça vraiment sympa. Rien qu'en regardant la couverture, on peut voir un sèche-cheveux, mais en mode magique. Et Dahliya va essayer de recréer ce genre d'objets, assez utiles au quotidien dans ce nouveau monde. 

Avec ce volume, l'auteur a réussi également à me faire, pas détester parce que le mot est fort pour le moment, mais à ne pas aimer un personnage, Tobias Orlando ! Je vous promets que si vous lisez ce manga, vous allez être comme moi ! Je ne peux pas dire en quoi, mais on a envie de le secouer et de lui mettre une baffe !
Dahliya, à un moment, j'ai eu envie de la secouer, mais elle se reprend, du coup, je l'ai trouvé sympathique, et les dessins y font énormément (je reviendrais dessus juste après). La suite de son histoire m'intrigue, et j'ai envie de savoir ce qu'elle va devenir et surtout comment, et avec qui exactement elle va poursuivre son aventure. 
Ensuite, nous avons Wolfred dit Wolf, c'est un chevalier du royaume du groupe d'expédition punitive des démons. Et lui en particulier, m'intrigue, il est marrant, il m'a fait rire durant ma lecture pour vous dire, mais c'est l'une de ses phrases qui fait que j'ai envie d'en savoir plus sur lui, à la toute fin du volume bien entendu, pour donner envie de continuer... 

Pour finir, je vais parler des dessins, mais ils sont juste magnifiques ! Je suis assez difficile question dessin dans les mangas, mais là, je vous assure que j'adore, c'est vraiment très bien dessiné. Juste regarder la couverture ... eh bien c'est la même chose tout du long, c'est fin, c'est fluide, pas de chichi mais il y a du détail. 




The book
 :


Title: Dahlia in Bloom: Crafting a Fresh Start with Magical Tools Volume 1
Publication Date: September 2021
Original Title: Madougushi Dahliya wa Utsumukanai - Dahliya Wilts No More - Vol. 1
Publication Date: 2019
Scenario : Hisaya Amagishi
Design : Megumi Sumikawa
Character design : Kei 

Synopsis:

After dying of overwork in Japan, Dahlia is reborn into a world filled with magic. Raised by a master of magical toolmaking, she develops a passion for the craft and becomes engaged to her father’s apprentice. Before her father can see her wed, however, he suddenly passes away. As if this weren’t enough, on the day before their wedding, her fiancé announces that he’s in love—but not with her! Dahlia finally realizes she needs to live for herself. She vows to be her own woman from now on and devote herself to her craft, even if it’s not quite the quiet life she was hoping for! From a chance encounter with a knight to starting her own company, there are challenges aplenty on the horizon. But this young craftswoman is no longer a shrinking violet—she’s Dahlia, and she’s ready to bloom.

                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

This is the first volume of Dahliya, a magician craftswoman. It’s the first time I see this style of manga, it’s in the seinen category, and for the moment I don’t see why, it must be for the next volumes. I admit this first volume is to set the bases of the story, the characters that will be more or less important. We can’t say that I was fan of this volume, but I really want to know the rest. 

Despite the fact that they were not completely swept away, they still managed to give me more information, and that’s not bad at all. Okay, I’m curious, so it helps a lot.

The universe is a novelty for me, mixing the objects of our daily life, our world, in a ghostly world full of magic, I find it really nice. On the cover, you can see a hair dryer, but then in magic mode. And Dahliya will try to recreate these kinds of objects, quite useful everyday in this new world.

With this volume, the author also managed to make me not to love a character, Tobias Orlando! I can’t say why, but we want to shake him up and slap him!
Dahliya, at one point, I felt like shaking her up, but she’s picking up again, so I found her nice, and the drawings do a lot. The rest of her story intrigues me, and I want to know what she will become and especially how, and with whom exactly she will continue her adventure.
Then we have Wolfred aka Wolf, he is a knight of the kingdom of the punitive expedition group of demons. And he intrigues me, he’s funny, he made me laugh during my reading, but it’s one of his sentences that make me want to know more about him, at the very end of the volume of course, to make me want to continue...

Finally I will talk about the drawings, but they are just beautiful! Just look at the cover ... well it’s the same thing all the way, it’s fine, it’s fluid, there’s no fuss, but there’s detail.

mardi 6 juillet 2021

16 Lunes - Kami Garcia . Margaret Stohl *-*-* Beautiful Creatures [FR & ENG]


 Présentation du livre :


Titre : 16 Lunes
Date de Parution Française : 2010
Titre original : Beautiful Creatures
Date de Parution : 2010
Autrices : Kami Garcia . Margaret Stohl
Traduction : Luc Rigoureau
Édition : Hachette / Black Moon

Résumé :

J'ai longtemps  rêvé de cette fille. Elle apparaissait dans un cauchemar où, malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je puisse la sauver. Je me savais lié à elle d'une façon particulière. Et puis un jour, elle est arrivée en chair et en os au lycée de Gatlin, notre petite bourgade du Sud des Etats-Unis. Elle était belle et mystérieuse.
Si j'avais su qu'en même temps que cette fille surgirait aussi une malédiction... J'étais éperdument amoureux, mais cet amour était perdu d'avance.

L'amour est-il plus fort que le destin ?

                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


Ce que j'en pense :

Hello ! Voici ma dernière lecture en date, il s'agit d'ailleurs d'une relecture, si vous me suivez sur Instagram, vous savez peut-être que je me lance le défi de relire tous mes livres (pour faire un tri, j'ai des livres qui datent du collège, du coup mes goûts changent). Bref ! Une ancienne lecture pour moi avec 16 Lunes, le premier sur quatre si je ne dis pas de bêtises (et je confirme).
Nous retrouvons Lena, une Enchanteresse, qui n'a pas été encore Appelée, c'est à dire, elle ne sait pas encore si elle fera partie des gentils ou des méchants Enchanteurs; toute l'histoire repose là-dessus. Donc Lena, déménage à Gatlin, une petite ville où les habitants sont assez méfiants des étrangers, mais encore plus quand il s'agit d'une personne qui vient de la famille Ravenwood. Pourquoi ? Eh bien parce que le propriétaire de cette demeure (son oncle), ne se montre jamais en ville, du coup ça fait jaser, et les habitants, ils n'aiment pas ça. 
On fera aussi la rencontre d'Ethan, un habitant de Gatlin qui lui, rêve de s'en aller et de découvrir le monde. Ethan rêve de Lena avant même de l'avoir rencontrer et le jour où ils se rencontrent tous les deux, c'est une révélation. Le "soucis" étant qu'Ethan, lui, est un Mortel, donc aucun pouvoir. 
On y rencontrera aussi les membres de la famille de Lena, le meilleur ami d'Ethan, sa nourrice qui fait office de grand-mère un peu étrange et de son père. 

Dans ce livre, on y parlera d'amour, un peu d'amitié, de choix, de destiné et de mort. 
Parce que oui, même si il y a de l'amour entre nos deux protagonistes, on sent aussi l'amour que porte les membres des familles sur Ethan et Lena. L'histoire se concentre beaucoup là-dessus ainsi que sur la magie qui est employée. 
Mais ici, on parlera de la magie qui est fortement liée au destin, car Lena doit être Appelée lors de son seizième anniversaire, et savoir si elle sera Lumière ou Ténèbre. 
Lena peut elle choisir son destin ? Tout est déjà écrit ? Ou peut elle le défier ? Et pour le savoir, il faudra lire ce livre et les suivants. 

Pour finir, je vais parler de la plume des autrices, les phrases sont assez courtes et donne un certain rythme à l'histoire, même si quelques passages sont un peu dans la longueur. Et franchement, je suis désolée, mais il y a quelques facilité, quelques clichés dans ce récit. Lena est une fille solitaire, on l'habille en gris/noir, peu de couleurs. Enfin plusieurs choses comme ça, et j'ai trouvé ça un peu facile... Les méchants sont très facilement reconnaissables aussi. 

                 




Lena Duchannes is unlike anyone the small Southern town of Gatlin has ever seen, and she's struggling to conceal her power, and a curse that has haunted her family for generations. But even within the overgrown gardens, murky swamps and crumbling graveyards of the forgotten South, a secret cannot stay hidden forever.

Ethan Wate, who has been counting the months until he can escape from Gatlin, is haunted by dreams of a beautiful girl he has never met. When Lena moves into the town's oldest and most infamous plantation, Ethan is inexplicably drawn to her and determined to uncover the connection between them.

In a town with no surprises, one secret could change everything

                  -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


"Beautiful Creatures" is my last reading, this is a rereading, if you follow me on Instagram, you may know that I challenge myself to reread all my books. 

We meet Lena, a Caster, who has not yet been Claimed, that is, she doesn't yet know if she will be one of the good or the bad Caster; the whole story rests on this. So Lena, moves to Gatlin, a small town where the locals are quite suspicious of foreigners. Even more so when it comes to a person who comes from the Ravenwood family. Why? Because the owner of this house (her uncle), never shows up in town, so it makes people talk, and the inhabitants, they don’t like it.

We will also meet Ethan, a resident of Gatlin who dreams of leaving and discovering the world. Ethan dreams of Lena before he has even met her and the day they meet together, it is a revelation. The "worry" being that Ethan, is a Mortal, therefore no power.
We will also meet the members of the Lena's family, Ethan’s best friend, his nurse who serves as a grandmother a little strange and his father.

In this book, we'll talk about love, a little friendship, choice, destiny and death.
Because yes, even if there is love between our two protagonists, we also feel the love that family members bear on Ethan and Lena. The story focuses a lot on that as well as the magic that is used.
But here, we'll talk about the magic that is strongly linked to destiny, because Lena must be Claimed on her sixteenth birthday, and know whether she will be Light or Dark.
Can Lena choose her destiny? Everything is already written? And to know that, you will have to read this book and the next ones.

Finally, I will talk about the pen of the authors, the sentences are quite short and gives a certain rhythm to the story, even if some passages are a bit long. And frankly, I’m sorry, but there are a few easy clichés in this story. Lena is a lonely girl, with gray/black clothes, few colors. Finally, several things like that, and I found it a little easy... The bad guys are very recognizable too.

mardi 29 juin 2021

Nevernight - Tome 1 : N'oublie jamais - Jay Kristoff *-*-* Nevernight - Jay Kristoff [FR & ENG]

 


 Présentation du livre :


Titre : Nevernight - Tome 1 : N'oublie jamais
Date de Parution Française : 2020
Titre original : Nevernight
Date de Parution : 2016
Auteur : Jay Kristoff
Traduction : Sébastien Guillot
Édition : De Saxus

Résumé :

Dans un pays où trois soleils ne se couchent presque jamais, une tueuse débutante rejoint une école d'assassins, cherchant à se venger des forces qui ont détruit sa famille.

Fille d'un traître dont la rébellion a échoué, Mia Corvere parvient de justesse à échapper à l'anéantissement des siens. Livrée à elle-même et sans amis, elle erre dans une ville qu'on dit construite sur les ossements d'un dieu mort, recherchée par le Sénat et les anciens camarades de son père.
Elle possède un don pour parler avec les ténèbres qui va la mener tout droit vers un tueur à la retraite et un futur qu'elle n'a jamais imaginé.
A 16 ans, elle va devenir l'une des apprentis du groupe d'assassins le plus dangereux de toute la République : l'Eglise rouge. Trahison et épreuves l'attendent dans les murs de cet établissement où l'échec est puni par la mort. Mais si elle survit à cette initiation, elle fera partie des élus de Notre-Dame du Saint-Meurtre, et elle se rapprochera un peu plus de la seule chose qu'elle désire : la vengeance. 

                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


Ce que j'en pense :

Cette lecture a été à UN doigt (oui pour dire que ce n'est même pas deux doigts), du coup de cœur, j'ai tout adoré ! L'histoire, les personnages, l'intrigue, les rebondissements... Vous allez me dire "bah alors, pourquoi ce non coup de cœur ?" eh bien, tout simplement parce qu'il y avait bien trop de mots en bas de page, et du coup ça coupe complètement la lecture. Et pourtant, ces notes en bas de page sont importantes, elles rajoutent beaucoup de choses à l'histoire, à l'univers. C'est ça qui est dommage. 
Mais sinon à part ça, waouh waouh waouh ! La meilleure lecture de l'année pour le moment (et j'ai enchaîné les bonnes lectures). 
C'est la première fois que je lis du Jay Kristoff, et sachez que j'ai une grande envie d'en lire d'autres, oh oui ! Les prochains livres comme les anciens. En tout cas, vous l'aurez bien compris, je vous le re-co-mman-de ! 

Bon, commençons par le commencement, l'histoire, elle est sombre, glauque, pleine de rancœur, de meurtres, trahisons et j'en passe, mais justement, c'est tout ce qui fait la beauté de ce livre ! 

Nous avons notre antagoniste : Mia Corvere, qui a perdu toute sa famille et voudra venger leur mort. Et pour ce faire, elle va faire en sorte de devenir la plus redoutable des assassins. Elle ira donc dans une sorte d'école pour être formée avec d'autres apprentis, mais à leurs risques et périls, la mort est partout, les professeurs, cruels et les élèves, n'en parlons pas. Mia tissera quelques liens dans tous les cas, et on s'attachera comme elle, à certains personnages. On essaiera, tout comme elle, de comprendre comment cet endroit fonctionne, comment son pouvoir fonctionne, et à qui faire confiance ou non. 
Personnellement, je me suis aussi attachée à Tric. Il a été l'un de mes petits chouchous, je dois dire. Mais pour ne pas spoiler, je ne peux pas trop en parler, mais en tout cas, il est très important dans ce récit, bon, comme nombre de personnages faut l'avouer. Mais je ne sais pas, je l'ai adoré. 
Je n'ai pas vraiment réussi à détester quelqu'un d'ailleurs, peut-être ceux qui ont fait du mal à Mia quand elle était enfant, sinon, pas vraiment. 

J'ai dit que j'allais parler de l'histoire et en fait je parle des personnages, je m'égare je m'égare, mais voyez comme j'ai aimé ce livre ! Je disais donc, que c'est une histoire très sombre, parce que oui, il faut s'accrocher, c'est glauque, il y a des meurtres quand même, ce n'est pas pour les âmes sensibles, donc pas pour de jeunes ados non plus, non non ! Soyez bien vigilants. 
Mais alors dis donc, que c'est prenant, j'ai franchement eu l'impression d'y être, je voyais très bien les lieux, les personnages également. En plus, ce monde est unique avec ces trois soleils, je n'ai jamais vu ça. Vraiment, la plume de cet auteur est parfaite ! J'adore, tout simplement. Si je ne prends que l'histoire, sans les notes de bas de page, eh bah, ça se lit hyper bien. En plus, je dois aussi reconnaître que de temps en temps, il m'a fait rire, il y malgré tout de l'humour, et ça donne une bonne touche de légèreté, et ça fait du bien. 

Pour conclure, allez-y ! Franchement, mais les yeux fermés, ce livre, ce tome 1, est une vraie pépite, et j'ai hâte pour le tome 2 (acheté mais pas encore lu).
Mais je réitère, ce livre n'est pas à mettre dans les mains de n'importe qui, faites attention à l'âge et à la sensibilité des personnes.

                  -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

This reading was almost to close to the crush. I loved everything! The story, the characters, the plot, the twists... So, why this not a favorite? Well, because there were way too many footnotes, and so it completely cuts out reading. But these footnotes are important, they add a lot to the universe. It's a shame.
However, it's the best reading of the year at the moment. This is the first time I read a Jay Kristoff's book, and now I have a great desire to read more! The next books like the old ones. In any case, I recommend it to you!


Well, the story, it’s dark, creepy, full of rancor, murders, betrayals and so on, but that’s all that makes the beauty of this book!
We have our antagonist, Mia Corvere, who has lost her entire family and wants to avenge their death. And to do this, she will make sure to become the most formidable of assassins. She will go to a kind of school to be trained with other apprentices. But at their risk, death is everywhere. The teachers are cruel, and the students aren't better. Mia will make some friends. We'll try, just like her, to understand how this place works, how its power works, and who to trust or not.
Personally, I became attached to Tric. He was one of my little favorite. But not to spoil, I can't talk too much about him. But in any case, he is very important in this story as many characters. I don't know, I loved him. I haven't really hate anyone, maybe the ones who hurt Mia when she was a kid.

I was going to talk about the story, and I'm actually talking about the characters, I'm going astray, but look how I liked this book! So I was saying, it's a very dark story, it's creepy, there are murders anyway, it's not for sensitive souls, not for young teenagers either!
I frankly had the impression of being there, I saw the places very well, the characters as well. This world is unique with these three suns, I've never seen that before. Really, the pen of this author is perfect! I just love it. If I only take the story, without the footnotes, well, it reads great. I must also admit that from time to time, he made me laugh, there is humor, and it gives a good touch of lightness, and it feels good.

To conclude : go ahead! Frankly, with your eyes closed, this book, is a real nugget. I'm looking forward to volume 2.

But I repeat, this book is not to put in the hands of anyone, pay attention to the age and sensitivity of people.

mardi 22 juin 2021

La neuvième maison - Leigh Bardugo

 


Présentation du livre :


Titre : La neuvième maison
Date de Parution Française : 2020
Titre original : Ninth house
Date de Parution : 2019
Auteur : Leigh Bardugo
Traduction : Sébastien Guillot
Édition : De Saxus

Résumé :

Alex "Galaxy" Stern a vécu une adolescence chaotique. Elevée à Los Angeles par une mère hippie, elle a abandonné l'école très jeune pour se retrouver dans un monde sombre, violent et sans avenir.

A 20 ans, elle est la seule survivante d'un horrible massacre inexpliqué, et c'est sur son lit d'hôpital qu'elle se voit offrir une seconde chance : rejoindre la prestigieuse université Yale en intégrant la maison Léthé. Cette entité, appelée La Neuvième Maison, surveille les huit sociétés secrètes de Yale ; ces dernières forment les futurs décideurs ainsi que les personnes influentes et pratiquent la magie sous formes, bien souvent sinistres et dangereuses.

Alex a été choisie, car elle possède un pouvoir rare et mystérieux : elle peut voir les fantômes. Alors que son mentor a disparu, elle va devoir enquêter sur le meurtre d'une jeune fille. Ce qu'elle va découvrir va bien au-delà de l'horreur ...


                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


Ce que j'en pense :

Ayant lu des livres de Leigh Bardugo, et aimant l'univers de la maison d'édition De Saxus, j'avais envie de découvrir son nouvel univers, un peu plus macabre. 
Alors non, ce n'est pas un coup de cœur, pas à cause du côté macabre ou un peu gore, parce qu'on est au courant de tout ça, ça ne m'a pas dérangé plus que ça. Mais faut s'accrocher et ne pas abandonner parce que le début est disons le, assez lent. 
Mais alors une fois que l'histoire est lancée, on est dedans. On découvre le nouvel univers d'Alex, une ancienne junky qui a perdu ses amis d'une façon inexpliquée. Du coup, maintenant, elle va vivre à Yale, mais bien entendu, ce n'est pas seulement pour ses études qu'elle doit y aller, mais parce qu'elle a un travail à effectuer. Lequel ? Eh bien, il faut savoir qu'Alex a un "don", elle peut voir les fantômes, et du coup elle va travailler en collaboration avec certaines fraternités portées sur le surnaturel ! Eh oui, Yale cache beaucoup de secrets.

Concernant l'histoire, je l'ai trouvé pas mal intéressante, personnellement, j'ai réussi à rentrer dans l'histoire au bout d'un moment, et petit à petit, on va découvrir la vie d'Alex, son parcours, sa vie, ses ennuis, pourquoi elle est devenue une droguée. Quand elle arrive à Yale, elle va devenir la seconde de Darlington, sauf que bien sûr, son mentor va disparaître. Elle va essayer de savoir ce qui s'est passé en plus d'enquêter sur un meurtre qui s'est passé à Yale. Est-il surnaturel ? Est-ce un crime fait par un humain ? Et c'est vraiment à partir de ce moment qu'on suit le parcours d'Alex. On a aussi envie de savoir ce qui s'est passé, qui est coupable, ce qui est arrivé, on enquête en même temps, on a peur en même temps qu'elle. 

Autant l'histoire arrive à être prenante, autant, je n'ai pas eu d'accroche avec les personnages, et je pense que c'est aussi pour ça qu'on pourrait avoir du mal à lire ce livre. On arrive à aimer quelque peu Alex, on comprend qu'elle souffre, c'est le personnage cassé en profondeur, mais qui essaie d'avancer malgré tout, elle veut reprendre sa vie en main alors que tout se ligue contre elle, les événements ainsi que les personnages. Elle doit cacher qui elle est, même si au final tout lui revient à la figure. Du coup, on peut s'attacher à elle.
Mais alors les autres personnages, je n'ai eu aucune accroche, j'ai failli, ou un tout petit peu avec Darlington, son mentor, mais malheureusement, vu qu'il disparaît, on n'en a pas vraiment le temps. Aller savoir avec la suite ...
Et les autres personnages sont donc soit très très secondaires, soit pas du tout attachants soit détestables... Je vous laisse choisir.. 

Je tiens aussi à dire, qu'il y a vraiment des passages ignobles dans ce livre, entre autre chose, des viols, et ce n'est donc pas un livre que je recommande à un jeune public, c'est vraiment public averti. Comme quoi, une autrice connue pour son écriture Young Adult, ne fait pas forcément que ça, alors attention. 

lundi 21 juin 2021

Fête de la musique


 

Bonjour tout le monde, voici un article parlant de romans où la musique est présente ou bien écrit par un musicien, chanteur. 

Vous le savez peut-être mais en plus de la lecture, ma grande passion c'est la musique. Je baigne dedans depuis petite et je fais même de la basse depuis mon adolescence. Vous voulez un petit secret ? Ma sœur, qui est chanteuse, m'a donné tellement de chance de voir de plus près ce monde là, même à petite échelle. 


Bref, voici une petite sélection de livres où l'on parle, même un peu, de musique :


* Hantée - de Christina Lauren - C'est Gavin qui joue du piano dans ce livre (Chronique ici


* Follow me back - de A.V. Geiger - C'est Eric qui est une star pop-rock (Chronique ici)


* Follow me back 2 - de A.V. Geiger - Toujours Eric qui est dans le monde musical (Chronique ici)


* Journal d'un vampire en pyjama - de Mathias Malzieu - C'est l'histoire de Mathias Malzieu du groupe Dionysos, son combat contre sa maladie (Chronique ici)


Ici, ça sera les livres/comics fait par des artistes :


* Vitriol The Hunter (1 à 6) - de Billy Martin & Brent Allen - Comics, Billy Martin est le guitariste du groupe Good Charlotte.


* Une sirène à Paris - de Mathias Malzieu - Encore Mathias Malzieu, comment ne pas aimer ses écrits tout en poésie ? Chanteur et musicien du groupe Dionysos.


* L’ère de l’anxiété - de Pete Townshend du groupe The Who.


Est-ce qu'on doit citer des biographies de groupes et artistes ? Eh bien pourquoi pas, voici une petite sélection :


* Queen, toute l'histoire - de Mark Blake


* Beatles, la biographie - de Hunter Davies


* Kurt - de Daniel Goldberg


* Amy Winehouse: The Biography - de Chas Newkey-Burden


Et pour finir, une rubrique pour les musiciens :




* Tablatures pour guitare du groupe Good Charlotte  


* Nirvana - Nevermind: Revised Edition (Guitar Recorded Version)


* Iron Maiden - Guitar Tab: 25 Metal Masterpieces (Guitar Recorded Version)


* Muse - Bass Tab Collection (Bass Recorded Versions)


Et vous, qu'écoutez-vous ?