mercredi 12 mai 2021

L'oeuf de dragon - 90 ans avant Le Trône de Fer - George R.R. Martin

 


Présentation du livre :


Titre : L’œuf de dragon - 90 ans avant Le Trône de Fer
Date de Parution Française : 2014
Titre original : The mystery Knight a tale of the seven kingdoms
Date de Parution : 2010
Auteur : George R.R. Martin
Traduction : Patrick Marcel
Édition : Pygmalion

Résumé :

Quatre-vingt-dix ans avant les péripéties de "Trône de Fer", Aegon, de la ligné royale, surnommé l’œuf, court les routes incognito comme écuyer d'un chevalier errant, Dunk. Au hasard des chemins, le duo se voit convié par le fringant Jehan le Ménétrier à participer à un tournoi richement doté qui sera le clou des noces lord Beurpuits. Au champion ira le grand prix, un inestimable œuf de dragon. Mais il apparaît bientôt que les noces et le tournoi sont un nid d'intrigues et d'ambitions, petites et grandes, et qu'une prophétie annonce de grands événements.
De fait, après la rébellion, les partisans de Daemon Feunoyr, qui a chassé quelques années plus tôt la fine fleur des chevaliers en exil de l'autre côté de la mer, fomentent une nouvelle conspiration. Certains souhaitent déposer le souverain légitime pour installer leur propre prétendant. A leur corps défendant, Dunk et l’œuf se retrouvent au cœur du complot.

                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


Ce que j'en pense :

Je suis une assez grande fan de Game Of Thrones, autant livres que série, même si j'ai eu un peu de mal avec les livres au tout début. Mais alors celui-là ... aïe aïe aïe ! J'ai eu du mal à rentrer dedans, même pas du tout pour être honnête. 
Je l'ai trouvé plat, qui traînait en longueur, bref sans grand intérêt. Moi qui suis un assez bon public question livre, là, vraiment, j'ai été déçue ! Je me suis dit qu'il allait m'apporter  des réponses en plus, des détails concernant l'histoire principale et franchement, j'aurai pu passer mon chemin.

Je vais être honnête aussi sur une chose, c'est pendant ma lecture, après quelques recherches que je me suis aperçue que l'auteur avait fait d'autres livres en parallèles, bon ça, je le savais déjà, mais je ne savais pas qu'il s'agissait d'autres aventures de Dunk et de l’œuf, alors effectivement, je n'ai peut-être pas tout compris car, je n'avais pas tous les éléments. En tout cas au fil de ma lecture, j'ai pu mettre les personnages dans certaines maisons que l'on connaît déjà, et surtout qui est l’œuf par rapport à l'histoire principale. Alors oui, j'avoue que même déçue, j'ai envie de connaître les autres aventures de ces deux-là. Parce que l'univers du Trône de Fer est riche, et que toutes les intrigues, les complots, remontent à bien plus longtemps, tout s'est mis en place bien avant et que ça peut être intéressant de tout savoir. 

Donc non, ce livre ne m'a pas convaincu, je reste sur ma faim, mais peut-être qu'avec les autres récits, j'en apprendrais un peu plus et que ça fera tilt. 

mercredi 5 mai 2021

Le jour où je me suis aimé pour de vrai - Serge Marquis


 Présentation du livre :


Titre : Le jour où je me suis aimé pour de vrai
Date de Parution Française : 2017
Titre original : Egoman
Date de Parution : 2015
Auteur : Serge Marquis
Édition : La Martinière 

Résumé :

Et vous, avez-vous commencé à vivre ? 

Maryse est une femme belle, intelligente et affreusement narcissique. Elle est aussi la mère de Charlot, fils singulier, qui l'émerveille et l'exaspère à la fois. C'est que Charlot, tel le Petit Prince, la confronte à des questions philosophiques désarmantes de vérité.
Animé d'une humanité à fleur de peau, Charlot fait valser les certitudes de sa mère et de beaucoup d'autres. Il va prouver qu'en cessant de se regarder le nombril, on peut accéder au vrai bonheur et apprendre à s'aimer pour devrai. 

                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


Ce que j'en pense :

Eh bien, pour commencer, je dirais que j'ai mis pas mal de temps à me décider à lire ce livre, pourquoi ? Tout simplement parce que je ne suis pas une habituée aux livres de réflexion personnel, de feel-good où autre nom qu'on peut leur donner. Et verdict, je n'y reviendrais peut-être pas de moi-même !
Je pense que ce genre de livre peut être super, je ne reviendrais pas le dessus, mais celui-là ne m'a pas inspiré beaucoup, peut-être un peu sur certaines choses, mais pas sur tout. 

Ma première déception concernant le livre en lui-même (après ma lecture) est le titre donné. Je ne comprends pas bien pourquoi la maison d'édition a voulu en changer, le titre initial étant "Egoman", moins accrocheur sûrement, mais tellement plus véridique. Parce que Egoman, est LE personnage central du livre, et c'est en ça que je trouve dommage d'avoir changé le titre.

Sinon ici, nous retrouvons Maryse, une brillante médecin, jolie femme, et qui aime être admirée que ce soit sur sa beauté ou bien sur son travail, elle veut être la meilleure sur tout. A contrario, nous avons son fils, Charlot, un drôle de petit bonhomme qui va lui poser des questions sur la vie et le sens de celle-ci, un peu trop mature pour son âge, qui a grandit beaucoup trop vite au vu des épreuves qu'il traverse. 
Et nous avons Egoman, personnage fictif inventé par Charlot pour essayer de donner un "visage", une forme à l’ego des Hommes. 

Je ne vais pas dire que ce livre ne fait pas réfléchir, parce que bien sûr que si, on peut se mettre à la place de certains personnages, j'ai réussi à m'y mettre à plusieurs reprises, mais je ne suis pas sentie en symbiose. J'ai quand même trouvé ça "plat" à certains moments. En fait, je n'ai pas réussi à me mettre à la place de Maryse, assez peu, je dois avouer, mais plus dans la peau de Charlot sur les épreuves qu'il traverse (suicide, deuil, la santé, et j'en passe). 
Le fait de donner cette maturité à ce jeune garçon (7 ans à peine, je crois au début de l'histoire), donne un côté vraiment naïf à toutes les questions qu'il pose, il ne pense pas qu'un adulte ne peut pas avoir de réponses. Il veut savoir ce que c'est que l'ego ... et il posera cette question jusqu'à avoir la réponse, alors au fil du livre, on va en avoir un aperçut, parce qu'en vrai, l'ego, il est partout, en chacun d'entre nous et en chacune des situations que l'on vit, et ce livre nous dit, ou veut nous faire comprendre, que l'on peut essayer de s'en soustraire, alors oui c'est difficile, même avec un grand travail sur nous-même. L'ego a différentes formes, différents degrés, et Charlot finit par assez bien le représenter (je ne dirais pas comment) même s'il reste incomplet, car il change d'une situation à l'autre, d'un individu à l'autre ... Mille visages pour une seule chose. 

C'est un livre qui peut être intéressant, mais qui ne m'a pas convaincu dans son intégralité. 

samedi 24 avril 2021

Terre noyée, tome 2 : Les veilleurs - Iléana Métivier

 


Présentation du livre :


Titre : Terre noyée, tome 2 : Les veilleurs
Date de Parution Française : Avril 2021
Auteure : Iléana Métivier
Édition : Auto édition

Résumé :

Dévoiler les secrets pour vivre.

Grâce à ses amis, Annaëlle a échappé aux griffes de l’Élite. Sa cavale dans Capitalia commence, mais le filet se resserre rapidement autour des fugitifs. Comment s’échapper lorsque l’on vit sur le dernier îlot d’humanité ?

                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


Ce que j'en pense :

Je remercie tout d'abord Iléana Métivier pour l’envoi de ce SP. 

J’ai lu le tome 2 de « Terre noyée » d’Iléana Métivier, j’avais énormément aimé le premier, et je n’ai pas été déçue du deuxième, je l’ai même plus apprécié. 

Que dire ? J’ai aimé les personnages (Adriaaaaaaan, hahem), leurs histoires. Je les ai trouvés humains, d’une telle profondeur. 


Bon, alors, on retrouve Annaëlle et ses amis après leur fuite de leur école d’Élite. Sauf que bien sûr, tout ne s’est pas passé comme prévu, et ils vont passer de durs moments. Ils sont recherchés par le Gouvernement, et comment vous dire que, se cacher quand vous habitez sur une sorte d’île, c’est assez compliqué, surtout avec des habitants qui n’ont pas de volonté propre, à quelques exceptions. 

Annaëlle, Zéa, Matthew et Adrian vont tout faire pour mettre des bâtons dans les roues du Gouvernement, et honnêtement, j’ai beaucoup aimé voir tout ça parce qu’on aurait dit comme un jeu d’échec, essayer de voir les choses avec plusieurs coups d’avance. 


J’ai tellement envie de vous en parler en détail, mais j’ai peur de vous spoiler l’histoire, mais je peux vous assurer que l’univers est complet et complexe, tout est bien réfléchi. Que se soit sur l’histoire que sur les personnages. Je vous en parle des personnages ? Je vous ai déjà dit que j’adore Adrian ? Oui ? Bah je l’adore toujours autant dans ce tome. Il est humain, fort, loyal, mais avec également avec ses faiblesses. Et son amour pour Annaëlle est magnifique, on sent qu’il prêt à tout pour ceux qu’il aime. 

Zéa, Mattew sont aussi importants, beaucoup de choses arrivent grâce à eux et des événements les concernants vont changer l’histoire mais je n’en dis pas plus. 


Alors concernant la plume de l’autrice, et bien là, rien à redire, c’est fluide, c’est réfléchi, tout est très bien, on tourne les pages sans s’en rendre compte, c’est limite addictif. 

Par contre, comme je l’ai déjà dit à l’autrice, ce final ... C’EST INHUMAIN ! Non mais nous laisser avec une fin pareil et devoir attendre le prochain tome ? INHUMAIN. Je veux la suiiiiiiiite. 

vendredi 16 avril 2021

Le sceau des gylves - Nadine Debertolis


 Présentation du livre :


Titre : Le Sceau des gylves
Date de Parution Française : 2021
Autrice : Nadine Debertolis
Édition : Marathon Editions

Résumé :

Pour sa rentrée en seconde, Lisa est servie en matière d’étrangetés : sa meilleure amie ne lui adresse plus la parole, des groupes d’élèves se comportent comme s’ils étaient sous hypnose, et un parchemin lui annonce qu’elle doit trouver des alliés pour affronter des “gylves”. Elle n’y comprend rien ! À l’heure où elle souhaiterait profiter de sa nouvelle vie, de l’amitié et de l’amour, elle se retrouve hantée par des questions compliquées. Qui sont ces créatures et que veulent-elles ? Aidée par ses nouveaux amis, Lisa devra fouiller le passé, s’exposer au danger et assumer ses choix pour démêler le mystère du sceau des gylves.

                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


Ce que j'en pense :

Me voici donc avec une nouvelle chronique d'un livre écrit par Nadine Debertolis. "Le sceau des gylves" est un roman fantastique pour un public ciblé plus sur les adolescents. Je pense que c'est un livre que j'aurais énormément apprécié lire à 15 ans. Bon je vous avoue que même plus vieille, ça ne m'a pas déplu, bien au contraire. L'autrice a une bonne plume, on tourne les pages assez vite et on est tout de même happé par l'histoire. Alors, oui, il y a des côtés faciles à cette histoire, mais franchement, ce n'est pas non plus dérangeant puisqu'il y a des rebondissements tout du long. 

Nous avons donc Lisa, qui est notre personnage principal, qui se retrouve par on ne sait quel "miracle" à devoir se battre contre les gylves, une espèce parasite qui s'en prend à l'Humanité (du moins à sa ville). Que veulent-ils vraiment ? Qui sont-ils ? Et pourquoi dans cette partie du monde ? Comment les combattre ? Et pourquoi ne viennent-ils que tous les vingt ans ? Tant de questions auxquelles, bien sûr, nous aurons des réponses petits à petits, en vivant les aventures de Lisa et de ses amis. Eh bien oui ! Car en plus d'être un roman fantastique, on retrouve la valeur de l'amitié et aussi de l'amour, car que serait un héros sans ses amis ? Pas grand chose, je peux vous le dire. 

Donc, Lisa va trouver une prophétie dans le CDI de son lycée, elle seule peut la voir, et ainsi que tout commence, puis une chose en emmenant une autre, elle va se rendre compte que les lycéens qui l'entourent changent et pas en bien. Elle aura comme compagnons Eau et Flamme, des petits Êtres qui viennent sous la forme qu'ils portent pour lui donner des conseils, mais qui ne s'entendent pas et sont donc toujours en désaccord l'un avec l'autre, ce qui n'aidera pas toujours Lisa. Heureusement pour celle-ci, elle ne se retrouvera pas seule, car elle sera entourée par une bande d'amis qui va croire à son histoire. 

Alors bien sûr, tout n'est pas facile, on se doute bien que les gylves ne vont pas se laisser faire, qu'ils ne voudront pas retourner tranquillement dans le sceau qui les enferme pendant vingt ans, ils ont envie de liberté et vont tout faire pour y parvenir. 

Je vais vous avouer que malgré quelques gylves vraiment mauvais, certains ont réussi à m'attendrir au vu de leur histoire passée. On n'arrive pas à les détester quand on comprend pourquoi ils sortent et font ce qu'ils font. Je ne vous dirais pas ce qu'il en est, je vous laisse le soin de lire l'histoire, mais en tout cas, j'ai bien aimé ce dénouement. 

En résumé, je vous conseille ce livre, il est sympa et facile à lire, l'histoire est bien écrite et la plume de l'autrice est fluide, sans chichi. 

mercredi 31 mars 2021

Midnight Sun - Stephenie Meyer


 Présentation du livre :


Titre : Midnight Sun
Date de Parution Française : 2020
Titre original : Midnight Sun
Date de Parution : 2020
Auteur : Stephenie Meyer
Traduction : Luc Rigoureau
Édition : De Noyelles

Résumé :

"- Je ne dors pas, précisai-je.
Il y eu un silence, puis :
- Pas du tout ?
- Jamais.
Je croisai son regard pénétrant, surpris, compassionnel et, tout à coup, l'absence de sommeil se rappela cruellement à moi. J'aurai tant voulu dormir, non pas pour m'abandonner à l'amnésie ou échapper à l'ennui, mais pou rêver. Si je parvenais à l'état d'inconscience, j'accéderais peut-être pendant quelques heures à un monde onirique où elle et moi pourrions être ensemble. Elle rêvait de moi. J'aspirais à rêver d'elle.
Elle me dévisageait avec un intensité si inquisitrice que je me détournai.
Je n'étais pas en mesure de rêver d'elle. Elle n'aurait pas dû rêver de moi."

                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


Ce que j'en pense :

Je vous retrouve aujourd'hui pour vous parler du tout nouveau Twilight : Midnight Sun qui n'est autre que le premier tome de la saga, mais du point de vue d'Edward et non de Bella. Donc forcément, on sait déjà ce qui va arriver, mais dans la tête d'Edward, on comprend un peu mieux certaines répliques et certains de ses gestes. 

Alors qu'en dire ? Juste que je suis retournée en pleine adolescence avec ce récit, j'ai retrouvé Bella et la famille Cullen. 
Et autant Bella m'énerve un peu (ou alors c'est plus du côté film) dans Twilight que dans Midnight Sun, ça ne m'a pas dérangé plus que ça, j'ai eu un autre aspect d'elle justement, des yeux d'Edward qui est amoureux, ça passe mieux, beaucoup mieux.
On savait déjà qu'Edward était quelqu'un de torturé, mais franchement, je n'aurais pas cru que c'était à ce point là. Et surtout qu'il prend beaucoup sur lui, tout ce qu'il doit faire pour ne tuer personne et en particulier Bella, à quel point cette situation est difficile. Du point de vue de Bella, on avait l'impression que c'était compliqué, mais facile à gérer, mais en fait pas du tout, il se pose toujours 15 000 questions, et comme en plus, il a toujours les visions qu'Alice peut avoir sur l'avenir de Bella, et je peux vous dire que rien n'est facile, surtout avec les humeurs et pensées de tous les autres qui l'entourent. 

Je n'ai pas grand-chose à dire sur cette lecture, dans le sens où pratiquement tout le monde connaît, je vais juste dire que oui, il y a peut-être des longueurs de temps à autre, mais rien de bien méchant et qui ne rebute pas pour la lecture. Honnêtement, j'ai beaucoup aimé et j'ai pris plaisir à retrouver ces personnages et me mettre dans la peau d'Edward (qui pour lui ne brille pas au fait). 

Avez-vous aimé ? Vous préférez un point de vue ? 

mercredi 24 février 2021

Nora Jacobs : Démasquée : Tome 1 - Jackie May

 


Présentation du livre :


Titre : Nora Jacobs - Démasquée (Tome 1)
Date de Parution Française : 2019
Titre original : Don't rush me
Date de Parution : 2018
Auteur : Jackie May
Traduction : Alix Dewez
Édition : Milady / Bragelonne

Résumé :

La plupart des humains ignorent qu'un monde occulte et dangereux les entoure. Grâce à ses étonnants dons psychiques, Nora a toujours su se tenir à l'écart de la communauté surnaturelle.
Tout bascule le soir où le vampire le plus puissant de la ville découvre ses pouvoirs et décide de se servir d'elle pour retrouver un membre disparu de son clan. De plus, Nora est certaine d'être maudite. Depuis toujours, les gens sont irrésistiblement attirés par elle, une attirance qui vire souvent à l'obsession et à la violence. Les être occultes ne font pas exception à la règle, et Nora a éveillé l'intérêt de certains des monstres les plus dangereux de la ville ...

                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


Ce que j'en pense :

Au vu du résumé, à mon amour pour le fantastique et aux êtres occultes, je me suis dit "chouette, ce livre est pour moi". Eh bien, d'un côté, je l'ai lu très très vite, mais de l'autre, je n'ai pas du tout accroché. 
Je ne vais non plus dire que c'était un flop total, mais j'ai trouvé ça assez plat et des choses m'ont dérangé. 
 
Rien que le fait de ne pas avoir aimé le début du livre ni de Nora elle-même, n'aide pas, j'en ai bien conscience. En fait, je n'ai pas accroché avec Nora parce qu'elle se dit maudite, ne veut rien à voir avec le monde occulte, mais se jette dans leurs bras avec une facilité déconcertante. Alors le pourquoi de son geste, je le comprends fort bien, mais tous ses discours dessus, ne vont pas dans ce sens. Ma phrase peut être mystérieuse, j'en conviens, mais je n'ai pas trop envie de vous en dévoiler de trop au cas où ce livre pourrait malgré tout vous plaire, on ne sait jamais. En gros, elle ne veut pas s'attirer d'ennui avec le monde occulte, car ces Êtres-là sont mauvais, sournois, violents... Enfin, vous imaginez bien le tableau qu'elle s'en fait, et pourtant pour se débarrasser d'un mec (ok hyper flippant, dérangé, psychopathe et violeur le mec) elle va s'en débarrasser dans une boîte de nuit pour Êtres Occultes .. À quel moment elle a pu s'imaginer que les ennuis aller la laisser tranquille ? Je n'ai pas du tout compris, bref...
 
Sinon par rapport aux personnages, j'en ai trouvé certain, très antipathiques (et ça, c'est normal vu que l'on n'est pas censé les aimer au vu de leur rôle), d'autres que j'ai trouvés trop en retrait(Oliver, sort de l'ombre s'il te plaît), et j'ai eu un petit coup de cœur (oui tout de même) pour Terrance, c'est un troll qui tient la fameuse boîte de nuit. Il est adorable avec son très mauvais caractère de troll, et pourtant, je l'ai trouvé plus sympathique que tous les autres réunis. 
Pour Nora, qui est le personnage principal, je ne l'ai donc pas aimé plus que ça, avec sa non-logique, et pourtant elle m'intrigue en même temps. Elle a un secret, qu'elle ne connaît pas non plus. L'attirance que tout le monde ou presque, a la concernant, pourquoi ? Ça lui a attiré beaucoup d'ennuis depuis sa plus tendre enfance, elle a d'ailleurs eu plusieurs traumatismes dus à ça ... Alors quoi ? Est-elle humaine ? A-t-elle du sang occulte ? Est-ce qu'il s'agit d'autre chose ? Malheureusement pas de réponse dans ce livre, mais peut-être dans la suite ? Car oui, il y a quatre livres pour cette saga. Et oui j'avoue, même si je n'ai pas accroché à un point inimaginable, je veux connaître son secret ! C'est le problème avec moi, j'ai toujours besoin de connaître la fin (sauf si le livre est une catastrophe pour moi). 
 
En tout cas, c'est une lecture sans aucune prise de tête, donc si vous êtes fan du genre fantastique avec des vampires, loups garou, trolls et autres Êtres Occultes, cette saga est peut-être faite pour vous. 

vendredi 5 février 2021

La véritable histoire d’Itachi : Nuit noire - Takashi Yano & Masaki Kishimoto


Présentation du livre
 :

Titre : La Véritable Histoire d'Itachi : Nuit noire
Date de Parution Française : 2018
Titre Original : Naruto Itachi-Shinden Anya hen
Date de Parution : 2015
Auteurs : Masashi Kishimoto & Takashi Yano
Traduction : Virgile Macré
Adaptation Graphique : Eric Montésinos
Édition : Kana

Résumé :

Pour être accepté dans les Services spéciaux, Itachi est chargé, avec son ami Shisui, d’assassiner un espion.
Alors que l’hostilité grandit entre le clan Uchiwa et le village, Shisui finit par trouver la mort.
Ayant acquis de nouvelles pupilles, Itachi prend une décision qui le mène vers une nuit tragique.
A la fois bienveillant et cruel, il place en son jeune frère l’espoir de réaliser son rêve.

Histoire en deux tomes
                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


Ce que j'en pense :

J’avais écrit la chronique du premier volet il y a deux ans, alors je vous avoue que j’avais oublié mon ressentie depuis le temps. Et en la relisant, je me suis dit que mon ressenti est resté le même ; c’est-à-dire que je suis toujours intriguée par Itachi et son histoire, mais en fait je voulais en savoir bien plus sur lui.
J’ai vraiment eu du mal à rentrer dans l’histoire, ce n’est que vers la fin que j’étais dedans, au moment de l’action en fait.
Je ne dis pas que ce livre n’est pas bien, non non, il se passe des choses tout de même, juste ... c’est moi qui en attendais trop ! 
Dans ce livre, on retrouve Itachi entre ses 11 et 12 ans, soit entre son entrée dans les services spéciaux et son départ du village. Il a dû faire des choix et des sacrifices qu’il doit faire afin de pouvoir réaliser ses rêves de paix. Honnêtement, je n’aurais pas aimé me retrouver à sa place, et il n'a vraiment confiance que dans une seule personne, qu’il aime de tout son cœur, son petit frère Sasuke. 

En fait, Itachi est perçu comme quelqu’un de très mature pour son âge et prit pour un génie par la plupart des adultes. C’est pour cela qui intègre les services spéciaux de Konoha, mais à cause de ça, ils oublient qu’en réalité, Itachi n’est qu’un enfant. Et en lisant ce tome, on le ressent, on ressent à la fois sa maturité, mais également sa naïveté, ses rêves ... il essaie de pallier les deux et c’est ce qui le perdra, d’où le titre « Nuit noire », car c’est ici que l’on ressent son désespoir et sa « chute ». Sans pour autant abandonner son rêve, il ne fera que le transmettre à son petit frère, de façon cruelle certes, mais efficace lisez ou regardez l’anime de Naruto pour comprendre).

Donc non, ce livre n’est pas un coup de cœur, il reste intéressant pour connaître plus Itachi et comprendre son geste envers son clan, mais j’avoue que comme c’est un personnage que j’ai toujours beaucoup aimé, c’est plus la suite de sa vie qui m’aurait intéressée (soit la fin du livre et ce qui ne viendra sûrement jamais en light novel ou manga secondaire sur lui).