samedi 23 janvier 2021

The Legend of Zelda : Twilight Princess Tome 1 - Akira Himekawa

 


Présentation du livre :


Titre : The Legend of Zelda : Twilight Princess Tome 1
Date de Parution Française : 2017
Titre original : Zelda no densetsu twilight princess 1
Date de Parution : 2016
Scénario : Akira Himekawa / Nintendo
Dessin : Akira Himekawa
Traduction : Florent Gorges
Édition : Soleil manga

Résumé :

Après un an et demi passé dans le paisible village de Toal, le jeune Link peut être fier de lui : sa gentillesse, son courage et sa dévotion lui ont permis d'être totalement intégré dans cette communauté. Mais Link a peur que les villageois finissent par découvrir le terrible secret de son passé, au point qu'il n'en dort plus la nuit ! Et si ses cauchemars annonçaient le retour imminent des êtres maléfiques du monde de la pénombres ?
Comment faire pour les empêcher de semer à nouveau le chaos ?

                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Ce que j'en pense :

Me voici avec e premier tome de The Legend of Zelda Twilight Princess. Que dire ? Si vous me connaissez un peu, vous savez que je suis une fan de la licence, mais je n'avais jamais essayé de lire les mangas et c'est chose faite avec ce premier tome de cet opus. Et je ne suis pas déçue, j'ai beaucoup aimé ma lecture et j'ai juste envie de me faire le jeu vidéo, c'est grave vous pensez ? 
En tout cas dans ce tome 1, on retrouve Link dans le village de Toal dans lequel il habite depuis un an et demi. Il y habite en tant que berger et a été adopté par les habitants du village. Ce que j'ai aimé, c'est de voir Link à la fois jovial, marrant, ouvert aux autres, gourmand (quoi ? Link gourmand ? quelle surprise ^^'), humain, mais aussi fragile à cause de son passé. Et franchement, ce Link m'a vraiment touché, le voir comme ça, j'ai juste eu envie de lui faire un gros câlin. 
Ce tome est là pour faire la présentation des personnages, gentils comme méchants, ainsi que mettre la trame en route, et comment vous dire que j'ai juste envie de lire la suite ! 
Quand on voit des êtres maléfiques, les bokoblins par exemple, venir dans le royaume d'Hyrule, et semer la terreur, ainsi que le monde de la pénombre qui va très mal avec une sorte de coup d'Etat ... On se demande bien comment notre héros et le royaume de la lumière (Hyrule) vont pouvoir s'en sortir. 
Je vous donne rendez-vous dans le prochain tome. 

mardi 12 janvier 2021

Siphadventure, tome 1 : La forêt des pandas - Jean-Christophe Derrien/Siphano/Giuseppe Quattrocchi


 Présentation du livre :


Titre : Siphadventure, tome 1 : La forêt des pandas
Date de Parution Française : 2021
Scénario : Jean-Christophe Derrien/Siphano
Dessin : Giuseppe Quattrocchi
Édition : Soleil

Résumé :

Connaissez-vous la véritable histoire de Siphano ?
Tout commence le jour où il rencontre devant sa porte son futur meilleur ami, Pandarou. D’où vient-il ? Pourquoi est-il si poilu et si roux ?
Tombant du haut de son île flottante, Siphano part alors à la recherche de la tribu de son acolyte. Pas sûr qu’il la trouve tout de suite...

                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Ce que j'en pense :

Je n'ai pas pour habitude de lire des BDs, à part Mélusine et les Astérix, mais quand j'ai vu que Siphano en sortait une, j'ai voulu voir ce que ça allait donner. 
Vous vous demandez sans doute qui est Siphano ? Il s'agit d'un Youtuber axé sur le gaming. Du coup, on peut voir via sa BD, l'univers de Minecraft et autres, mais sauriez-vous les reconnaître ?
Je peux être honnête en disant ne pas accrocher énormément sur cette licence ? Malgré tout, j'ai voulu voir ce que ça donnait parce que j'aime bien ce qu'il fait en général. 
Et que dire, je n'ai pas été déçue, au contraire, j'ai bien aimé ce moment passé en compagnie de Siphano, Grace et Pandarou, ça avait même un goût de trop peu, sachez-le. J'aurais eu la suite que je l'aurai lu directement. 

Les dessins sont de Giuseppe Quattrocchi, et franchement, c'est très bien réalisé si on aime le style, moi en tout cas j'ai beaucoup aimé. Comme c'est l'univers de Minecraft, forcément tout est carré, mais tout est bien reconnaissable, ça change de ce que je connais mais c'est pas un mal. 
Quant au scénario fait par Siphano et Jean-Christophe Derrien, il est léger et marrant. Et ce qui est bien, ce que la fin mène (je l'espère sincèrement) à un tome 2. 

Pour ma part, j'ai trouvé les personnages assez drôles avec une histoire sans prise de tête avec qui on passe un bon moment, alors si vous voulez faire comme moi, n'hésitez pas à vous le procurer ça vaut d'être connu. 

mardi 5 janvier 2021

Sous le soleil de la lune - Rébecca - Sonja Kourakine

 


Présentation du livre :


Titre : Sous le soleil de la lune
Date de Parution Française : 2020
Autrice : Sonja Kourakine
Édition : Autoedition

Résumé :

Great Lake City, Utah, 1861. À presque quatorze ans, Rébecca Brightman est une jeune fille intrépide et courageuse. Elle se rebelle contre la sévère éducation de son père, pasteur tyrannique et violent, qui nourrit en secret un terrible projet pour elle.  
Derrière les brimades et les coups, elle rêve de découvrir le monde au delà des barrières de sa communauté. Au détour d'une rencontre inespérée, elle voit sa vie prendre un nouveau tournant. Son avenir est sur le point de changer à jamais. Le long chemin semé d'embûches sur lequel elle s'engage la menera-t-il au bout de sa quête d'elle même et sur la voie de l'amour? Réussira-t-elle à percer les mystères du pouvoir qui sommeille en elle, cette étrange différence qui la pousse à vouloir trouver la liberté ?

                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


Ce que j'en pense :

J’ai mis plus de temps que prévu pour lire ce livre, et pourtant, je l’ai beaucoup aimé. Aimé de par la plume de l’autrice Sonja Kourakine, que par son histoire. 

Je dois bien reconnaître que ça change un peu de ce que je lis d’habitude tout en restant dans mes lectures fantastiques. Comment expliquer ça ? Il y a bien du fantastique dans ce roman, mais il ne prend pas le dessus dans l’histoire, sauf vers la fin, et encore, parce que ça sert dans l’histoire. Et ça change parce que, si vous me connaissez, vous savez que je ne suis pas forcément histoire d’amour, surtout si elles sont guimauves, et là, ce n’est pas du tout le cas. Ce qui change également dans cette histoire, c’est le fond un peu historique, en effet, l’histoire se déroule vers 1860 dans l’Amérique profonde et dans une autre contrée. 


Nous retrouvons donc Rébecca qui est la fille d’un pasteur mormon très violent et orpheline de mère. C’est une jeune fille très rêveuse qui souhaite quitter son père pour vivre de liberté, mais vous vous doutez bien que rien n’est facile, surtout à cette époque et à 14 ans. Mais par le plus grand des hasards, elle va rencontrer Allan, qui va l'aider bien plus qu'elle et que lui-même n'aurait pensé et inversement. Nous allons vivre au travers de multiples péripéties de nos deux protagonistes, et croyez moi, ils vont en vivre beaucoup ; je ne vais pas trop m'attarder là-dessus, car sinon j'en parlerais des heures, et en plus je vous spoilerais et ça je tiens à l'éviter. 

Nous allons d'abord vivre dans une ferme mormone puis dans une tribu amérindienne pour enfin finir en Écosse. J'ai beaucoup aimé le fait que dans ce livre, nous avons le point de vue à la fois d'Allan et de Rébecca, et je trouve ça vraiment intéressant, car ça donne encore plus de profondeur au livre, plus de renseignements. 

Donc, en plus d'avoir de la profondeur, je dois dire que je trouve la plume de Sonja Kourakine très fluide. Ce livre se lit très bien et donne envie de continuer, j'avoue avoir eu du mal à me dire que le livre se finissait, j'avais envie de connaître la suite de la vie de nos deux personnages. Et en voyant le titre, je me suis demandée si celui-ci allait avoir une suite et effectivement, c'est le cas, même si je dois dire que si ce livre était un one shot ça serait parfait, car la fin est très bien ainsi. 

Si j'ai aussi envie d'une suite, ce n'est pas forcément pour ces deux personnages-là, mais sûrement pour savoir ce qu'est devenu un personnage secondaire : Chayton ! Qui est-il, allez-vous vous demander, eh bien, il s'agit d'un Indien de la tribu où était Rébecca et Allan, il est parti à un moment crucial de l'histoire et comme le roman se base sur Allan et Rébecca et qu'ils ne savent pas où il est, eh bien nous non plus ! Et j'ai envie de savoir ce qu'il devient ! Alors j'espère énormément que la suite sera basée sur Chayton. (Même si j'ai un petit doute au vu de la fin avec Teasagh, à mon avis, elle va avoir la rancune tenace !)

En plus de Chayton, il y a d'autres personnages secondaires qui sont assez importants, car ils ont passé des années auprès de l'un des personnages principaux et les ont aidés à se reconstruire, à avancer dans leur vie comme Madame Constance et ses filles, Satinka ...

Comme vous l'aurez comprit, j'ai beaucoup aimé ce livre, les personnages et leurs histoires. Ils sont humains, fragiles et forts en même temps. Ils ne sont pas parfaits, pas lisses et on apprend à les aimer et on aime vivre leurs vies, même si elles sont difficiles par moments. Je vous conseille ce roman si vous aimez les histoires d'amour avec une touche de fantastique. 

Oh et j'ai oublié de vous parler aussi des légendes que l'on retrouve dans le livre à différents endroits, je les connaissais déjà : les femmes phoques, L'each uisge ... Mais pour ceux qui ne connaissent pas, je vous invite à les lire. 

mercredi 30 décembre 2020

Un monde intemporel - M. Seimila

 


Présentation du livre :


Titre : Un monde intemporel
Date de Parution Française : 2019
Auteur : M. Seimila
Édition : Autoédition

Résumé :

Préparez-vous à entrer dans un monde de magie où chaque être n'est peut-être pas ce qu'il paraît. Un monde où les druides, les loups, la magie, mènent un combat au cœur du temps.

Alissandre est une jeune femme, dont la joie est inconnue de sa vie. Sans doute est-ce dû à son père qui ne lui a jamais montré le moindre signe d'affection. Du moins le pense-t-elle, jusqu'à ce qu'elle fasse une découverte qui va la conduire dans un monde où rien ne change. Un monde où la magie fait intrinsèquement partie de la vie de ses étranges habitants. Elle se découvrira auprès de ses compagnons de route. Draz, le faucon pèlerin. Axel, le loup et Jaï, l'étalon.
Axel, son loup, est le plus affectueux d'entre eux. Toujours là, à ses côtés. Mais dans ce monde de magie qui peut dire qui est qui ? Dans son combat contre les ténèbres et la noirceur d'un être malfaisant qui sème la terreur au cœur du temps, Alissandre a besoin de repères plus que jamais. Axel est-il bien celui qu'il paraît ou bien est-il bien plus ? Comme le lui souffle son cœur.

                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


Ce que j'en pense :

Me voici avec ma dernière lecture en date "Un monde intemporel", je me suis laissé tenter au vu du résumé, et j'avoue avoir eu besoin de lire quelque chose de plus léger que d'habitude.

De plus léger, en apparence seulement, parce que derrière tout ça, il y a une bonne histoire bien ficelée. Une plume qui emporte dans son tourbillon grâce à son histoire, et des personnages qui sont assez bien travaillés.

Je dis bien "assez bien" parce qu'il y a des imperfections à mes yeux, mais c'est mon ressenti.


Commençons par Alissandre, il s'agit du personnage principal, une jeune fille abandonnée par sa mère à sa naissance et élevée par son père qui ne lui a pas montré son amour. On comprendra bien plus tard pourquoi son père était comme ça avec elle. Mais en gros, elle ne s'est pas sentie aimée, et de plus, son père ne voit par elle qu'un moyen d'avoir un petit-enfant, que dis-je ! Un petit garçon ! Hors, Alissandre ne se sentant pas à sa place, ne trouve pas le grand amour. Un jour, la chance lui sourit et elle va gagner de l'argent et s'achètera une maison, et c'est là que tout commence, en trouvant un bracelet qui se révélera magique ! Elle se retrouvera dans ce fameux monde intemporel où elle fera la rencontre d'un magicien avec de grands pouvoirs, Gui. Mais aussi d'Aurore, une femme très maternelle envers Alissandre.

On fera aussi la rencontre de trois animaux, qui seront des sortes de "familiers", de compagnons pour Alissandre, qui sont là pour sa protection, car elle va devoir choisir de reprendre sa vie ou bien d'en mener une nouvelle, mais semer de danger pour protéger d'autres personnes. 

On y retrouvera également Axel, qui m'a agacé ! Je n'ai pas tellement aimé son caractère, ni sa façon de parler. Il se dit Viking, mais avec une façon de penser arriérée (je reprends les termes du livre là), et d'un autre côté, heureusement aussi qu'il était là, il est vraiment surprotecteur envers Alissandre, mais pour de bonnes raisons.

Et bien sûr, il fallait bien un grand méchant dans l'histoire, Trozan, un magicien pratiquant la magie noire et il fera tout pour anéantir son ennemie de toujours ainsi que sa descendance. 


Nous suivons donc cette histoire-là, et il se passe beaucoup de choses, une grande aventure vous attend avec cette lecture. Il y aura quand même des bémols et j'en suis désolée, mais il y a parfois des dialogues que je ne comprends pas, je veux dire, je ne comprends pas tellement leur utilité. Et mon autre bémol dans ma lecture, ce sont les fautes d'orthographe. Certaines étaient pas mal gênantes pour ma part. 

mardi 29 décembre 2020

Comment tu m'as fait mourir ? - Gilles Abier


Présentation du livre
 :


Titre : Comment tu m'as fait mourir ? 
Date de Parution Française : 2020
Auteur : Gilles Abier
Édition : Slalom

Résumé :

Et si vous pouviez vous débarrasser de vos ennemis... en imaginant leur mort sur le papier ?
La veille d'un séjour scolaire à Londres, Félix décide d'écrire un texte dans lequel il sacrifie les élèves qui lui font vivre un enfer au lycée. Chacun a droit à un traitement spécial, en rapport avec le harcèlement subi... Un bon exutoire ! Sauf que la journée du lendemain commence exactement comme dans son histoire.
Et si le hasard décidait de tuer ses camarades les uns après les autres comme Félix l'avait écrit ?

Humour et cruauté sont au rendez-vous dans ce roman glaçant, totalement addictif !

                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*



Ce que j'en pense :

Je tiens tout d'abord à remercier Babelio et sa masse critique ainsi que les édition Slalom pour l'envoi de ce livre. 

Il s'agit ici d'un livre Jeunesse qui se lit très facilement et rapidement dû à la fois à l'histoire, mais aussi à la plume de l'auteur. Honnêtement, c'est un livre que j'ai aimé lire, même si l'écriture est un peu trop jeunesse pour moi, mais pour des plus jeunes, je pense que c'est très bien. De plus, l'histoire est assez prenante, il se passe énormément de choses sans beaucoup de temps mort. 

Nous passons donc notre temps avec Felix, un garçon devenu solitaire et qui est harcelé par ses camarades de classe. Par ce fait, Felix, qui sature de sa situation, essaye de se venger ... sur papier ! Il va écrire une histoire où il peut faire mourir de façon tout à fait ridicule, mais en rapport avec ce qui lui font subir, ceux qui le persécutent ou qui ne font rien pour l'aider. Pourquoi ce harcèlement ? Eh bien, parce que Felix est "différent", il a des tocs, beaucoup, c'est un handicap, juste pour cette raison-là. 

Ca peut, rappeler un peu l'idée du Death Note, sauf qu'il n'y a que l'idée de base parce que là, il s'agit d'une histoire entière écrite dans un carnet. Ce carnet a-t-il un certain pouvoir ? Rien n'est dit là-dessus, donc à chacun son interprétation, le mien, c'est que oui, si tout se déroule comme écrit, c'est qu'il a des pouvoirs magiques. Quoi ? Moi aimer le fantastique ? Oui bon peut-être bien.

Le problème de Felix, après avoir écrit tout ça, c'est qu'il se rend compte que tout arrive dans la réalité. Alors qu'il ne voulait pas partir en voyage scolaire avec sa classe, il changera d'avis pour voir si le reste de son histoire devient vraie, et oui ! Il va commencer à paniquer et essayer de rectifier le tir. Va t-il y arriver ou non ? Je vous laisse le soin de lire le livre pour le savoir en tout cas.

En tout cas, ce livre parle de plusieurs thèmes : le harcèlement scolaire, la différence, le rejet et son désir de protéger les autres quand on subit soi-même le harcèlement. J'ai beaucoup aimé le fait que des élèves prennent la peine de connaître Felix au fil du livre et qu'ils l'apprécient, car c'est une personne normale, ses tocs ne font pas de lui une personne bizarre qui ne faut pas approcher ou aimer, au contraire, il faut savoir passer outre tout ça. C'est une belle leçon que je retiens de ma lecture. Et je pense que c'est un livre qui peut être lu par des ados, sait on jamais si ça peut ouvrir les yeux à quelques-uns, qu'ils comprennent que le harcèlement n'est pas quelque chose d'amusant, et qu'on en souffre tous d'une manière différente, et que celle-ci peut s'avérer grave. Et que le retour de karma peut être fatal !

dimanche 6 décembre 2020

Nouvelles-Orléans - A.D. Martel, Alex NR, Fabrizio Schiavetto, Geoffrey Claustriaux, Gloria F. Garcia, Katia Goriatchkine, L.A. Braun, M. d'Ombremont


 Présentation du livre :


Titre : Nouvelles-Orléans
Date de Parution Française : 2019
Auteurs : A.D. Martel, Alex NR, Fabrizio Schiavetto, Geoffrey Claustriaux, Gloria F. Garcia, Katia Goriatchkine, L.A. Braun, M. d'Ombremont
Édition : Livr's

Résumé :

La magie vaudou imprègne les rues de la Nouvelle-Orléans, les ombres rôdent à chaque croisement. L’Autre monde vous attend, là, juste de l’autre côté de la porte. Il ne vous reste plus qu’à la pousser… Laissez-vous emporter dans huit récits au cœur de la Louisiane, voyagez dans le bayou, rencontrez les lwas, mais prenez garde, car chaque pacte a un prix.

                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


Ce que j'en pense :

Et voici une nouvelle chronique concernant un recueil de nouvelles des éditions Livr's. J'ai déjà eu l'occasion de lire un livre de ces éditions, mais aussi d'une autrice de chez eux, qui en plus à écrit une des nouvelles, c'est aussi pour ça que j'ai craqué et que j'ai demandé à lire "Nouvelles-Orléans". 

Je ne vais pas décortiquer en détail toutes les nouvelles, mais je vais tout de même vous donner mon ressenti pour chacune.

La croisée des chemins : On y retrouve Emilia Carter, une protagoniste qui n'aime pas parler ni même être en relation avec les gens. Elle vit recluse et travaille avec des œuvres d'art, seule donc. Elle n'a jamais pris la peine non plus d'en apprendre davantage sur ses origines, et pourtant, c'est bien à cause de ça que sa vie va basculer, sa tante vivant à la Nouvelle-Orléans décède et lui lègue sa maison et ce qu'il y a dedans, mais avant ça elle lui fera parvenir un bien étrange collier. Un "esprit" un Iwas, Legba, va lui demander si elle veut faire un pacte avec lui comme tous les autres membres de sa famille ... Je vous laisse le soin d'aller lire pour savoir si oui ou non elle le fait et sous quelle condition, car bien sûr dans ce genre de pacte, il y a toujours une compensation n'est-ce pas ? 


Le sourire du Baron : Nous retrouvons là, Randy Gardney et sa bande, je ne vais pas vous cacher qu'il ne s'agit pas de gentils garçons, loin de là. On apprend que ce fameux Randy meurt et va se retrouver au purgatoire. C'est ici que l'on va rencontrer le fameux Baron Samedi qui va donner une seconde chance à Randy si celui-ci arrive à passer certaines épreuves. Nous allons pouvoir voyager dans pleins d'endroits différents dans cette nouvelle et c'est assez sympa je trouve, comme par exemple la Maison Lalaurie, vous savez la maison des horreurs ? Ca me rappelle tellement la saison 3 d'American Horror Story cette partie-là. Bref, en tout cas Randy va devoir surmonter les épreuves pour revenir à la vie, mais va t-il y arriver ? C'est toute la question, alors ?


Sans Nom : Je dois vous avouer que ça a été ma nouvelle chouchoute ! Mon coup de cœur ! J'ai été happé par cette histoire, touchée, bien plus que pour les autres. Sans Nom est une poupée vaudoue et on vit son histoire à travers ses propres yeux. Et j'ai trouvé ça excellent, parce que généralement on les utilise, mais là, elle est humanisée, et franchement, c'était très bien fait, j'ai adoré cette poupée et ses petits yeux en bouton. 


Moi, l'Autre : Je ne vais pas trop m'attarder sur cette nouvelle parce que, eh bien, je ne l'ai pas totalement comprise. L'autre soi est un parasite ? Autre chose ? Toute la question est là.


Le bonheur repose en Louisiane : Ici, il s'agit d'un écrivain qui ne ressent aucune émotion SAUF, parce qu'il y a forcément un SAUF, quand il prend les émotions des autres. Comment, vous allez demander, eh bien de deux façons : quand les gens lui donnent volontairement leurs émotions grâce à une boite (magique) ou biens quand il les touche, mais alors là, c'est plutôt du vol. La nouvelle est assez bien écrite, j'ai bien aimé, c'était fluide et c'était assez sympa de voir comment les émotions sont ressenties quand cette personne les vit pour la première fois.


NOLA : Je crois qu'ici, il n'y a pas de magie, rien de surnaturelle, et pourtant c'est tellement bien fait que ça ne manque pas du tout, et c'est la seule nouvelle comme ça ! On va lire une sorte de journal, une lettre, et on est à la place du personnage, on va être dans son corps, on va suivre les indications données. Et là ! C'est le drame ! Mais vraiment ! Parce qu'on se retrouve dans une folle histoire asse macabre, et oui, j'adore ça ! Honnêtement, si on pouvait suivre l'histoire du protagoniste en un roman, je serais preneuse. Oh et le sens de NOLA est tout autre que son sens premier (New Orleans Louisiana).


Les morts ne se mangent pas : Alors c'est un peu à cause de celle-là que j'ai voulu lire le recueil, et je n'ai pas été déçue. Je pense que je n'ai pas besoin d'en dire beaucoup pour comprendre le pourquoi de l'histoire, le titre dit tout. Nous avons des personnages qui tentent de se remettre de l'ouragan, mais les traumatismes sont assez forts, et quand l'un des personnages se met à manger des morts pour essayer de ne pas mourir ... ça se passe mal, surtout quand on essaie de manger quelqu'un de pas tout à fait mort, non ? 


L'Autre porte : Ici on retrouve Peter atteint d'un cancer, mais est-ce bien un vrai cancer ? Pas autre chose ? Comme par exemple une malédiction ? Et pour pouvoir vivre et retrouver tous ses souvenirs, il va devoir se battre parce qu'on appelle le Noir Monde qui lui veut du mal. Je vais avouer, que par moment j'ai été un peu perdue, comme dans la salle avec les instruments, mais on s'y fait. Il sera en compagnie du Baron Samedi, mais là encore, ça va changer, par ici, il parle en rime et vient en aide à Peter. 


Donc dans l'ensemble, c'est un assez bon recueil, j'ai eu mon coup de cœur sur l'une des nouvelles et d'autres que j'ai un peu moins aimé ou pas trop comprises. Si vous aimez les récits un peu horrifiques, allez-y, vous ne le regretterez pas. 

lundi 30 novembre 2020

Darone Erine : Tome 1 : Les chuchotements - Yan Keim


 Présentation du livre :


Titre : Darone Erine : Tome 1 : Les chuchotements
Date de Parution Française : 2019
Auteur : Yan Keim
Édition : Jets d'Encre

Résumé :

Sur les terres de Tarlerbon, Darone coule une enfance tranquille avec sa famille. Jusqu’à ce que celle-ci se fasse décimer et que Darone, de force, soit enrôlé dans la redoutable armée des chuchoteurs, bras armé du royaume. Car la guerre et le chaos menacent : Agoran, l’empereur du pays voisin, projette de conquérir toutes les terres habitées. L’entraînement est rude, les sacrifices plus durs encore, mais Darone serre les dents : terrible empereur ou simples brutes, plus jamais on ne décidera de son sort à sa place ; que le monde ouvre grand ses yeux et ses oreilles, Darone Erine est prêt à le défier, quitte à le changer tout entier…

Dans un univers fantastique aussi riche que dangereux et intriguant, Yan Keim narre les aventures rythmées, pleines de rebondissement, d’un personnage charismatique dont les forces, les espoirs mais aussi les faiblesses vont déterminer le sort de toute une population.

                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


Ce que j'en pense :

Je remercie tout d'abord les éditions Jets d'Encre pour m'avoir permis de lire ce roman.

J'ai été me renseigner sur cet auteur, et apparemment, il s'agirait de son premier gros récit publié. Et je dois avouer que ça se ressent. Pourquoi je dis ça ? Eh bien par la plume de l'auteur, ça se ressent, on sent que c'est une écriture jeune. Après, il y a autre chose qui m'a dérangé dans sa façon d'écrire ; la façon dont les personnages parlent ... Parfois, ils sont vulgaires, et je ne vois pas pourquoi, je veux dire, ça ne donne rien à l'histoire. Les "gardiens" du roi Tsad, les Chuchoteurs, certes, mais si c'est pour montrer qu'ils sont rustres, mauvais, je pense qu'il y a d'autres façons de la faire. Comme le roi de Talerbon (Tsad), ok, il se fait traiter d'idiot par tout le monde, personne n'a le moindre respect pour lui, et il parle, mais super mal ! Et oui, j'avoue que ça m'a dérangé dans ma lecture, un roi qui parle mal et qui ne se fait pas respecter, ne devrait pas avoir ce rôle ! Il devrait avoir une certaine prestance. (Edit) Je conçois aussi, qu'il s'agit d'un des personnages qui est le moins vulgaire tout de même.

Par contre une chose que j'ai bien aimé, c'est le fait que le point de vue change selon le besoin du livre. On passe facilement de Darone à Galvor, de Yara, des rois ou bien de Lacens.

Pour les personnages principaux, nous avons Darone qui est devenu est grand Chuchoteur (un genre de gardien qui protège le peuple, le royaume et bien sûr le roi), qui se rebelle contre le roi et voudra retrouver sa petite sœur, par contre son petit frère ... Ok, de ce que j'ai lu, on va plus en savoir sur le prochain tome, donc mea culpa de ma part. (Edit) Darone est l'un des personnages que l'on voit le plus dans le livre. On va suivre son parcours, de son école où il est maltraité par ses camarades, trop gentil, qui se laisse frapper, alors que si on s'en prend à sa sœur, il va s'énerver et se battre. Jusqu'à son enrôlement forcé au sein des Chuchoteurs avec une scène traumatisante.

On le verra grandir, devenir un Chuchoteur hors pair grâce à ses dons et son ADN, et à cause de ce qu'il a vécu lors de son enrôlement (no spoil) on va le voir changer, être quelqu'un de sombre, sans pour autant oublier sa sœur qu'il veut trouver, sauver, et ne supporte pas l'injustice. Petite chose que j'ai bien aimé, c'est que Dragon, son cheval, lui ressemble beaucoup, surtout les yeux.

Yara, la sœur de Darone, est un assez bon personnage. Une fille forte et malgré ce qui a pu lui arriver (que je ne dirais pas pour ne pas SPOIL), et on apprend des choses sur elle qui concorde avec son état d'esprit, ce qui est très bien. 

(Edit) Tout comme son frère, nous allons voir son évolution tout au long du récit, d'un personnage farceur, elle va devenir un personnage fort. Pas seulement dans le sens psychologique, mais également physiquement. Je pense que dans le prochain tome, elle aura une grande place, encore plus que dans celui-ci.  

Galvor, est le maître de Darone, il est même le maître de tous les Chuchoteurs. Le début de leur relation est très mauvaise, et petit à petit, ils vont apprendre à se connaître. Quand ils vont se rendre compte qu'ils ont plus en commun que ce qu'ils pensaient, c'est le tout début d'une belle relation amicale, et même plus, puisque Galvor considérera Darone comme son fils. 

(Edit) J'ai oublié de parler du roi Agoran, il s'agit du roi d'Erion, le pays voisin. Ce roi, au début tout gentil, va prendre Yara sous son aile, va lui porter secours, il montrera par la suite son vrai visage. Cet être va se montrer, tout compte fait diabolique. De par ses actes, ses mots, mais aussi avec ses yeux. Ses yeux que l'on croisera souvent dans le roman, sans savoir comment. Va t-on savoir par la suite ce qu'il est réellement ? 

En personnages secondaires, il y aurait Tren, le petit frère de Darone et de Yara. Il n'est vraiment pas aimé de son frère et de sa sœur, il ne ressemble pas du tout au reste de la famille. On ne le verra pas très souvent dans le livre, mais je peux vous dire que l'on va le retrouvé vers la fin, et qu'il ne ressemble plus du tout à ce qu'il était au début du roman, et malgré tout, on va en savoir plus sur lui via un autre personnage.

Nous avons également Lacens, ami de la famille, il est amoureux de Yara, mais ce n'est pas réciproque. On ne peut pas dire qu'il est très courageux, mais essaye de faire de son mieux, par contre il est d'un enthousiasme à toute épreuve et sait remonter le moral des autres. 


Donc pour moi, a part un petit problème de plume, l'histoire est bien, il y a de bonnes choses, de bonnes idées qu'il faut creuser.