vendredi 21 janvier 2022

U4 Koridwen - Lapière, Renders, Huelva


 Présentation du livre :


Titre : U4 Koridwen 
Date de Parution Française : 2022
Édition : Dupuis

Résumé :

« Je m'appelle Koridwen. Ce rendez-vous, j'y vais pour savoir qui je suis. »

Menesguen, un hameau en Bretagne. Suite aux ravages du virus U4 qui a exterminé en dix jours toute la population, Koridwen se retrouve seule et désespérée dans la ferme familiale. Avec l'aide du vieil Yffig, elle a inhumé sa mère et les huit autres habitants du coin. Et lorsqu'Yffig est mort, Koridwen l'a enterré lui aussi, en attendant son tour. Mais son tour ne vient pas. Étrangement, beaucoup des adolescents de son âge semblent avoir survécu. Avant de mourir, sa mère lui a confié une enveloppe laissée par sa grand-mère, à ouvrir le jour de ses quinze ans. Cette lettre, qui parle d'un long voyage et de mondes parallèles, fait étrangement écho au message reçu sur son jeu en ligne préféré, « Warriors of Time ». Un message où le mystérieux Khronos lui donne rendez-vous à Paris avec les autres experts du jeu, qu'elle n'a jamais vus en vrai... Intriguée, Koridwen, qui songeait à en finir de la vie, décide d'aller chercher son cousin Max, dans son institut pour jeunes handicapés, et de se rendre avec lui en tracteur à la capitale...

                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Ce que j'en pense :

Je remercie tout d'abord Netgalley et les éditions Dupuis pour m'avoir permis de lire cette BD.
J'ai choisi de lire en premier, le tome de Koridwen, pourquoi ? Eh bien tout simplement parce que c'est le tome de Koridwen que j'avais lu en premier quand U4 est sorti en roman. Je l'avais adoré, c'était un coup de cœur, et j'ai retrouvé ce que j'avais aimé dans le livre. Je ne vais pas vous cacher que forcément il y a des choses qui vont plus vite, mais forcément, sinon la BD ferait 700 pages, mais tout ce qui est important, est là. 

Bref, vous aurez bien compris, j'ai beaucoup aimé. J'ai lu ce tome en une petite soirée, et j'ai très envie de lire les autres. J'ai même très envie de lire dans le même ordre que les livres, c'est-à-dire "Koridwen", "Jules", "Stephane" et "Yannis". 
En fait, dans mes souvenirs, Koridwen et Jules, sont deux tomes qui sont liés, et les autres sont liés entre eux également. Mais j'avais eu ma préférence pour Koridwen et Jules, pour le côté fantastique.
Le fait d'écrire la base de la même histoire par 4 auteurs différents était génial. Tout est lié, et pourtant, on a d'un côté du fantastique, de l'autre, du "réel", sans magie ni rien. Et vous connaissez mon amour du fantastique.

Je dois quand même vous avouer que je suis restée sur ma faim en lisant Koridwen, mais tout simplement, parce qu'on n'a pas la fin. Mais je le comprends, dans le sens où ils veulent regrouper toutes les fins ensemble. Très bon choix, je dois l'avouer, mais frustrant tout de même.

Sinon question dessin, ce n'est pas le coup de cœur, mais je ne déteste pas non plus. Mon seul problème aura été de lire la lettre que la grand-mère de Koridwen lui a écrite. Je l'ai lu avec difficulté, j'ai dû zoomer pour y arriver. Et malgré l'histoire quand même très morbide, c'est très coloré, j'ai aimé ce côté-là.

vendredi 7 janvier 2022

The Legend of Zelda : Twilight Princess Tome 2 - Akira Himekawa

 


Présentation du livre :


Titre : The Legend of Zelda : Twilight Princess Tome 2
Date de Parution Française : 2017
Titre original : Zelda no densetsu twilight princess 2
Date de Parution : 2016
Scénario : Akira Himekawa / Nintendo
Dessin : Akira Himekawa
Traduction : Florent Gorges
Édition : Soleil manga

Résumé :

Après un an et demi passé dans le paisible village de Toal, le jeune Link peut être fier de lui : sa gentillesse, son courage et sa dévotion lui ont permis d'être totalement intégré dans cette communauté. Mais Link a peur que les villageois finissent par découvrir le terrible secret de son passé, au point qu'il n'en dort plus la nuit ! Et si ses cauchemars annonçaient le retour imminent des êtres maléfiques du monde de la pénombres ?
Comment faire pour les empêcher de semer à nouveau le chaos ?

                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Ce que j'en pense :

Je ne vous présente plus The Legend of Zelda : Twilight Princess. Mais voici le tome 2, et celui-là est plus sombre que le tome 1. 
Nous retrouvons Link en loup, dans le royaume d'Hyrule, mais où les ténèbres ont pris d'assaut le château et les alentours. Et autant vous dire, heureusement que Midona est présente, car elle aide beaucoup Link dans son aventure. On pourrait penser au premier abord que Midona est méchante, car c'est un être qui vient des ténèbres, et elle parle, ou donne des ordres plutôt, à Link. Mais en fait, vous sentez bien qu'il y a quelque chose, elle veut effectivement quelque chose de précis, des morceaux de cristal de l'ombre, et au fond, elle reste quelqu'un de fragile. Alors est-ce que je le ressens parce que je connais le jeu, ou alors je le ressens parce que c'est flagrant ? Je ne sais pas, mais en tout cas, que ce soit en jeu ou en manga, je peux vous dire que j'adore Midona, c'est un personnage que j'aime beaucoup. Je dois même vous avouer, que si un jour une figurine d'elle sort quand elle est en forme non-humanoïde, je saute sur l'occasion parce qu'elle est vraiment magnifique (même sa forme humanoïde, il faut l'avouer). 

Bref, revenons au tome 2 ! Donc comme je le disais, ce tome est plus sombre que le premier, et franchement, avouons le, il l'était déjà pas mal ! Mais là, vraiment, il y a pas mal de morts, et horribles quand même. Si vous connaissez le jeu, il s'agit de la partie avec le chef singe macaque. Je trouve cette partie bien pus sombre et gore que le reste du tome. 

En ce qui concerne les dessins, eh bien, ils sont toujours aussi beaux. Tous les personnages sont très bien fait, expressifs. Il y a un dessin de Link que je trouve particulièrement magnifique. Que ce soit les personnages humains, les animaux ou bien les monstres, tout est très beau. 

J'ai hâte d'attaquer le prochain tome dans tous les cas. 

jeudi 30 décembre 2021

La maison au milieu de la mer céruléenne - TJ Klune

 


Présentation du livre :


Titre : La maison au milieu de la mer céruléenne
Date de Parution Française : 2021
Titre original : The house in the cerulean sea
Date de Parution : 2020
Auteur : TJ Klune
Traduction : Cécile Tasson
Édition : DeSaxus

Résumé :

Linus Baker mène une vie tranquille et solitaire. A quarante ans, il vit dans une petite maison avec un chat caractériel et ses vieux disques. En tant qu'agent du Ministère de la Jeunesse Magique, il doit s'assurer du bien-être des enfants dans les orphelinats supervisés par le gouvernement.

Mais lorsqu'il est convoqué de manière inattendue par les Cadres Extrêmement Supérieurs, il se voit confier une mission curieuse et hautement secrète : se rendre sur l'île de Marsyas dans un foyer où résident six dangereux pensionnaires.

Obligé de mettre ses craintes de côté afin de rédiger un rapport objectif sur l'établissement, Linus va vite comprendre que les enfants ne sont pas le seul secret que renferme l'île. Il devra également réussir à cerner le charmant et énigmatique directeur des lieux, Arthur Parnassus, qui fera tout pour défendre ses protégés. 

A mesure qu'il découvre d'incroyables secrets et qu'il se rapproche d'Arthur, Linus va se retrouver confronté au plus difficile des choix : faire son devoir ou écouter son cœur. 

                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


Ce que j'en pense :

Vous connaissez les livres doudous ? Eh bien celui-là en fait parti ! Je suis tombée amoureuse de ce livre, de cette histoire. Vous aurez donc bien compris, que ce roman est un véritable coup de cœur. 
J'avais déjà lu un livre de TJ Klune, et effectivement, j'ai reconnu dans le début de l'histoire, son style d'écriture, qui s'est améliorée au fur et à mesure de ma lecture. Je ne saurais comment l'expliquer, mais au début, j'ai retrouvé un style un peu maladroit mais hyper touchant, et à la suite, ce n'est plus du tout le cas, c'est touchant et complétement juste, comme si, le style changeait en même temps que Linus. Ça fait bizarre dit comme ça, mais je vous promets que c'est comme ça que je l'ai ressenti. 

On suit donc Linus dans son travail, sa vie de tous les jours, dans ce début de livre. On pourrait presque dire que ce personnage est fade (au début j'entends) mais en fait, c'est le personnage qui change le plus, il s'épanouie. Franchement au fur et à mesure de ma lecture, je l'ai trouvé de plus en plus intéressant, et il a réussi à me conquérir. Je ne vais pas dire que je suis tombée sous son charme, parce qu'en vrai, je suis tombée sous le charme de tous nos protagonistes. Je crois bien que c'est la première fois que j'aime autant de personnages dans un livre. 
Revenons à Linus, on le voit à son travail, qu'il aime, mais sans plus, il veut aider les enfants avec des dons magiques, mais franchement, on voit bien qu'il n'est pas heureux. Et je comprends au vu de ses supérieurs, collègues, voisins et même son propre chat ! Jusqu'au jour où on lui dit de partir pour cet orphelinat, afin de voir si tout se passe bien. MAIS, cet orphelinat est plein d'êtres surnaturels : l'Antéchrist, un gnome, une fée, un être de la nature, et j'en passe. Et je les ai tous aimés ! Ils sont attachants, avec plein d'humour. Et alors Lucy (le fils du diable) à un humour noir, bon, tous en vrai, mais lui c'est le pire, et j'ai adoré ça ! Avec des menaces de mort, mais qui n'en sont pas vraiment, on le comprend au bout d'un moment.
Du coup, au contact les uns des autres, ils vont tous changer, se libérer d'un poids, s'épanouir, prendre confiance en soi... que se soit les enfants, Linus ou bien Arthur, le directeur de l'orphelinat, mais également les villageois où se trouve l'établissement. 

En fait, ce livre nous montre que l'on ne doit jamais ce fier aux apparences, ni de s'arrêter sur les préjugés. C'est juste une grosse bulle d'amour, et je vais vous avouer avoir eu les larmes aux yeux plusieurs fois. Alors oui, c'est un coup de cœur et je ne peux que vous le conseiller parce qu'il vaut le détour. Faites vous plaisir. 

lundi 13 décembre 2021

Sex Education : Le guide ultime - sans tabous sur le sexe - Jordan Paramor


 Présentation du livre :


Titre : Sex Education : Le guide ultime - sans tabous sur le sexe
Date de Parution Française : 2021
Titre original : Sex Education : A guide for life
Date de Parution : 2021
Autrice : Jordan Paramor
Traduction : Charlotte Faraday
Édition : Hachette romans

Résumé :

Sex Education : Le guide direct, honnête et sans tabous sur le sexe.

Tu te poses des questions sur ton corps ? Tu doutes de tes sentiments ? Tu te demandes si ce truc est normal ?
Eh bien, tu n'es pas seul(e). Otis, Maeve et leurs ami(e)s voulaient s'éduquer sur le MOINDRE aspect de l'amour de nos jours. Le résultat ? Ce guide franc, inclusif et instructif sur la vie et le sexe. Ce livre répond à toutes les questions que tu n'oses pas poser sur ton anatomie, le consentement, la sexualité et le genre, et te donne des conseils pour te sentir mieux dans ton corps, dans un langage direct et accessible.

Alors, plonge-toi dans ce guide et commence à échanger, crier et parler de S-E-X-E !

                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


Ce que j'en pense :

Je tiens d'abord à remercier à la fois Babelio, mais aussi Hachette pour l'envoi de ce guide. Il est vrai qu'au début ça devait être le roman, mais à cause de la pénurie de papier, c'est ce guide qui a été envoyé. Eh bien, je ne suis pas du tout déçue. 
J'ai pris du bon temps à lire ce guide, et ce n'est pas ce que je lis en temps normal, mais là, ça change et il y a quand même pas mal de bonnes choses. Ce n'est peut-être pas totalement complet, mais, honnêtement, c'est un très bon guide que des ados pourraient lire. Je pense que ça pourrait en aider pas mal, ça peut répondre à beaucoup de questions, ou justement commencer à s'en poser et à approfondir le sujet et parler plus ouvertement, de sexe, mais également de tout ce qui en découle, ainsi que sur certains mal-êtres, de choses déplacées, de consentement et j'en passe. Si honnêtement, ça peut ouvrir les yeux à certains aussi, c'est un super début. 

En plus de tout ça, le livre est écrit un peu comme la série, avec l'avis des personnages, et je trouve ça génial. L'humour de la série, je l'ai retrouvé également, et ça j'ai adoré. Avec des petites anecdotes sur le corps humain, dont une qui m'a fait marrer (alors qu'en soit ce n'est pas drôle du tout), mais vous saviez vous, que nos pouces ont leurs propres pouls ? Non ? Eh bien, c'est chose faite. Oui ? Si vous en avez d'autres des comme ça, je suis preneuse, vraiment. 

Mais il y a des moments, où par exemple, on parle d'IST ou de MST, sujet très important, pas très drôle, et pourtant, avec l'humour qui se dégage du guide, on arrive à rigoler. Donc oui, ce sont des sujets importants, mais ce guide les amène avec légèreté, tout en étant sérieux. J'ai beaucoup aimé. 
De plus, à la fin du guide, nous pouvons trouver des adresses sur différents sujets comme la violence, le mal-être, afin de pouvoir en parler à une communauté si nous n'osons pas en parler à quelqu'un que l'on connaît. Je trouve ça très bien, parce que ce n'est pas toujours facile d'en parler. 

Mais en tout cas, il faut garder l'esprit ouvert, et parler sans aucun tabou ! 
Vous pouvez lire ce petit guide, vous ne serez pas déçu, je pense. Oh et j'ai oublié de vous dire, mais ce guide a été relu par des professionnels ; des sexologues, psychiatres, éducateur (trice) s. Alors n'hésitez pas. 

vendredi 22 octobre 2021

Le silence de Mélodie - Sharon M. Draper

 


Présentation du livre :


Titre : Le silence de Mélodie
Date de Parution Française : 2015/2017
Titre original : Out of my mind
Date de Parution : 2010
Autrice : Sharon M. Draper
Traduction : Maud Desurvire
Édition : Michel Lafon Poche

Résumé :

"Quand j'ai eu deux ans, tous mes souvenirs avaient des mots, et tous mes mots avaient une signification.

Mais seulement dans ma tête.

Je n'ai jamais prononcé un seul mot.
J'ai bientôt onze ans."

                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


Ce que j'en pense :

Croyez-le ou non, mais je ne savais pas à quoi m'attendre avec cette lecture, il s'agissait d'un livre que j'ai reçu dans une box, et donc, non choisi. À la première page, je me suis dit "ohlala ce n'est pas un livre que j'ai l'habitude de lire, je pense que je ne vais pas aimer du tout, surtout comment ça commence". 

J'ai changé d'avis. Très vite. 

J'ai beaucoup aimé cette lecture. Je n'ai jamais connu personnellement quelqu'un comme Mélodie, avec ce genre d'handicap, et j'avoue ne mettre jamais réellement posé de question. Mélodie souffre de quadriplégie bilatéral ou "paralysie cérébrale". En gros, c'est comme être tétraplégique, mais pas totalement pareil, c'est juste pour vous donner une idée de la chose, elle ne peut pas maîtriser son corps (à part les pouces), et ne peut pas non plus parler. Du coup, même des médecins, qui lui font passer certains tests pour savoir si elle est intelligente ou non, se trompe sur son compte, car elle ne peut pas s'exprimer correctement. On peut voir dans une partie du livre, un test justement, et le médecin la prend pour handicapée mentale, car elle n'a pas répondu comme lui voyait les réponses, alors qu'elle avait bon, il suffit juste de voir plus loin que le bout de son nez, une question a peut-être bien plus qu'une seule réponse après tout. 

C'est un livre qui peut être à la fois pour les enfants, mais également pour les adultes, honnêtement, ça peut faire ouvrir les yeux sur beaucoup de choses et comment les enfants handicapés sont perçus et éduqués à l'école. Je ne sais pas si en France c'est pareil, comme décrit dans le livre (aux Etats-Unis), mais je trouve ça vraiment scandaleux ! Même si un enfant à une déficience, à un handicap mental (désolée si mes termes sont inappropriés), mais je pense qu'il faut les pousser vers le haut et ne pas les laisser seuls, à leur passer des comptines en boucle, des DVDs ... chaque personne à besoin d'être poussée, repousser des limites, que quelqu'un croit en eux. 
Et ce livre montre aussi ce côté-là, et j'ai beaucoup aimé. En plus de la famille de Mélodie, une personne a cru en elle, puis une institutrice, et une autre après. Même si beaucoup ont des préjugés, elle reste bien entourée, les difficultés seront toujours présentes bien sur, ça sera toujours aussi compliqués, mais Mélodie, grâce à une tablette, a pu se faire entendre. Et j'avoue que les premiers mots qu'elle "prononce", qu'elle dira à ses parents, m'ont mit les larmes aux yeux. 

Ce livre est tout simplement un petit bijou. Je ne peux que vous conseiller de le lire, il ne faut pas hésiter.
Il est simple à lire et se lit vite. En plus, il est à la première personne, c'est Mélodie qui parle et on vit donc son histoire à travers ses yeux, on ressent tout et je trouve ça génial. 
Alors vraiment, allez-y, foncez !

vendredi 15 octobre 2021

Vampire Dormitory - Tome 1 à 5 - Ema Toyama



Présentation du livre
 :

Titre : Vampire Dormitory - Tome 1 à 5
Date de Parution Française : 2020/2021
Titre original : Vampire Danshiryo
Date de Parution : 2019/2020/2021
Autrice : Ema Toyama 
Traduction : Nathalie Lejeune
Édition : Pika



Résumé :

Je vais t'aimer tous les jours pour rendre ton sang délicieux, tu verras !

Orpheline, Mito et à la rue où elle survit, travestie en garçon à l'insu du tous. Alors le jour où elle perd son emploi, son univers s'effondre ! Surgit alors Luka, un vampire distingué, qui lui propose de l'héberger dans son pensionnat contre un don de sang régulier. Problème : comme Mito n'a jamais connu l'amour, son sang est infect... Mais Luka, que les filles dégoûtent, refuse d'abandonner pour si peu et compte bien résoudre le problème de Mito, à grand renfort d'affection ! Si Mito veut garder un toit sur la tête, il va donc lui falloir préserver son secret à tout prix...

Fantastique / Romance / Lycée


                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Ce que j'en pense :

Comment vous dire, j'ai adoré ce manga. 

Alors déjà, les dessins sont justes magnifiques, il n'y a rien à redire là-dessus, j'adore, c'est fin, les personnages sont vraiment expressifs, non là franchement, waouh. J'aime et je revendique. Je ne connaissais pas du tout Ema Toyama, et j'ai bien envie d'en connaître un peu plus sur ses œuvres. 

En plus des dessins, il y a donc l'histoire, avec des vampires *-*. Après, en étant totalement honnête, il n'y a rien de bien nouveau dans ce genre d'histoire, une héroïne qui s'habille en garçon et cache son identité à tous, entourée de garçons plus mignons les uns que les autres. On voit le truc venir ou pas ? Oui ? C'est même dérangeant en fait. Vous voulez savoir autre chose ? J'avais reçu ce manga dans une box littéraire, et n'avais que ce tome... j'ai juste fait en sorte de me procurer jusqu'au 5 (j'écris cette chronique en juillet, mais quand elle paraîtra, le sixième sera sorti). J'ai juste tout enchaîné, je voulais tellement savoir la suite que j'ai craqué, et je n'ai même pas honte ! 

Comme je vous l'ai dit plus haut, on voit quelques trucs arrivaient, mais en fait, on veut les voir venir donc ce n'est pas du tout dérangeant. Genre quoi ? Eh bah, vous vous doutez bien qu'il y aura de la romance MAIS comme Mito est censée être un garçon, Luka, essaiera de taire les sentiments qui vont naître, en plus c'est quand même LE fils vampire de bonne famille, et je dirais même plus, THE famille des vampires, qui dirige tout. En plus de ça, on se doute bien qu'in autre personnage va créer des problèmes, il FAUT un triangle amoureux, toujours ! Si vous me connaissez, vous savez que dans les romans, c'est quelque chose qui me dérange pas mal, enfin, c'est assez mal amené ou ce n'est juste pas réellement un triangle. Ici, j'ai bien aimé. Ren, le troisième personnage principal, lui, est un Dhampire (mis humain mi vampire). Je n'arrive pas totalement à ne pas aimer Luka (que j'adore) ou Ren (bon lui un peu, mais seulement au cinquième tome).

Sinon, vous voulez vraiment savoir quel personnage j'adore ? Et qu'on ne voit pas assez à mon grand désespoir (oui oui complètement) : Juri *-* Mais je l'adore tellement, il est mignon dans tous les sens du terme. Enfin voilà, c'est mon petit chouchou et pourtant, il ne s'agit que d'un personnage secondaire.

Alors sachant que j'ai lu les cinq tomes d'un coup, je ne peux pas vraiment parler de chaque, mais vraiment mon ressenti complet et je peux vous dire, que c'est un énorme coup de cœur pour cette histoire. J'ai tellement hâte d'avoir la suite en tout cas et de voir ce que nos protagonistes vont vivre. Parce que faut avouer que le rebondissement à la fin du tome quatre !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Heureusement que j'avais la suite ! Mais du coup vu ce qu'il se passe dans le cinq ! En tout cas, ce que je peux vous dire, c'est qu'à ce moment-là, j'ai commencé à beaucoup beaucoup BEAUCOUP moins aimer Ren. Donc oui, sachez aussi que je suis pour le couple Mito/Luka. 

mardi 5 octobre 2021

Ce qu'il n'est pas : Tome 4 - Bingo Morihashi


Présentation du livre
 :

Titre : Ce qu'il n'est pas : Tome 4
Date de Parution Française : 2020
Titre original : Konokoi to, sono Mirai. -2nenme haru Natsu
Date de Parution : 2015
Auteur : Bingo Morihashi
Traduction : Alexandre Goy
Édition : Akata

Résumé :

C'est le début de la seconde année de lycée ! Et cela signifie, pour Shirô et Mirai, de déménager dans un nouveau bâtiment de l'internat. Faisant désormais chambres à part, les deux amis ne risquent-ils pas de s'éloigner ?
Tandis que de nouveaux élèves arrivent dans l'établissement, Mirai prend une décision qui pourrait faire basculer sa relation.

                                                                            -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


Ce que j'en pense :

Voici le tome 4 de "Ce qu'il n'est pas". Je n'avais pas vraiment lâché l'affaire avec cette histoire, loin de là, mais j'avoue l'avoir un peu oublié car je n'ai pas souvenir d'avoir vu de la pub pour la sortie du tome 4 ni pour celle du tome 5. C'est donc un peu par hasard que j'ai vu la suite, et je ne me suis pas faite priée pour me la procurer directement sans passer par les éditions Akata. 

Je vous avais laissé en fin d'année au lycée où se trouve Mirai et Shirô, c'est donc en ce début de deuxième année que nous les retrouvons, sauf que cette fois-ci, au lieu d'être colocataire, nos deux compères vont être dans des chambres individuelles dans un tout nouveau bâtiment. De cette façon, Shirô voulait s'éloigner de Mirai, et essayer de ne plus avoir de sentiments pour lui. 

Dans ce tome-ci, Shirô va réellement savoir quels sont les sentiments qu'il éprouve pour Mirai, je veux dire, dans le tome précédent il ne savait pas si il était amoureux de Mirai la fille, pour son corps, ou bien pour Mirai le garçon, son cœur. Et donc ici, nous allons savoir de quoi il en retourne (et non, je ne vous le dirais pas). Il n'empêche qu'avec ça, on ne sait pas trop comment la relation entre nos deux camarades va évoluer. Rester amis, s'éloigner pour de bon ou bien faire en sorte que ça marche ? Eh bien, moi-même, je ne pourrais pas répondre à cette question pour le moment. Il va falloir que je lise la suite pour le savoir, et croyez moi, je suis curieuse. 

Et c'est parce que je suis curieuse que je continuerais à lire la suite. Bon, je sais qu'il reste encore deux tomes, après l'histoire sera fini, et je dois vous dire en toute honnêteté, heureusement. Pourquoi ? Car j'adore retrouver Mirai et Shirô, mais on sent que l'auteur est en peine dans son écriture, il a du mal avec son histoire, on sent qu'il s'essouffle. Du moins, c'est comme ça que moi, je l'ai ressenti. Et vous voulez que je vous dise ? Eh bien, je n'étais pas du tout loin de la vérité puisqu'à la fin du livre, il nous dit "[...] pour être franc, ma source à moi commence à tarir. [...] Encore deux volumes si je m'en sens capable." Donc vous voyez, mon ressenti était quand même assez bon dans l'ensemble. 

Je ne peux pas dire que le style d'écriture change beaucoup, mais il y a, par exemple, des discussions totalement inutiles, dans ce light novel, du coup ça rend le rendu un peu lourd et lent. C'est juste un peu dommage parce que le reste est bon. 

Sinon les personnages sont toujours égaux à eux-mêmes. Shirô, toujours à côté de la plaque quand c'est en rapport avec les autres, même s'il s'améliore, je lui reconnais ça. 

Mirai, par contre, lui, est assez absent de ce livre, mais je pense que c'est aussi fait exprès pour qu'on se mette bien à la place de Shirô qui veut s'éloigner de lui. Je trouve ça dommage, mais ça, c'est parce que je l'aime bien mon petit Mirai. 

Hinomi, "aime" toujours autant boire de l'alcool, même si elle va à une petite fête entre lycéens (elle est propriétaire d'un petit restaurant je vous rappelle, donc une adulte), et va faire une révélation à Shirô, bon, je vous avoue que je la voyais venir à mille kilomètres. Par contre la situation qui va avec cette relation, celle-là, je ne l'avais pas prévue. 

Les autres lycéens, amis de Shirô et de Mirai, sont toujours eux-mêmes également. Les garçons sont toujours aussi bizarres et veulent toujours être proches des filles, surtout les petites nouvelles de première année, comme Bon, qui est jolie comme tout. Il y a aussi la copine de Shirô, avec qui il sort pour essayer d'oublier Mirai, là, je peux vous dire qu'il y a eu un rapprochement, alors que vont-ils devenir ? Vous voulez le savoir ? Il faut lire ce LN :)

Allez, à bientôt avec le tome 5.